Collab Machine, la machine du projet | LesAffaires.com

Collab Machine, la machine du projet | LesAffaires.com

Share This Post

Pierre-Luc Thivierge, fondateur et PDG de Collab Machine (photo : courtoisie)

COOPÉRATION ENTREPRENEURIAT. Plus de cinq ans après son lancement officiel, la Collab Machine est pleinement opérationnelle et emploie environ 500 employés. La plateforme québécoise favorise le réseautage des talents croisés ainsi que les relations avec les donateurs de projets.

Initialement centrée sur le secteur technologique, le champ d’intervention de la plateforme ne cesse de s’étendre. Elle couvre aujourd’hui des spécialisations aussi diverses que le développement web et mobile, le référencement naturel (SEO), le graphisme, la traduction, la rédaction, la communication, le prototypage matériel et le conseil.

« L’objectif primordial n’était pas de trop grandir, mais de créer une communauté de personnes partageant les mêmes idées qui ont des connaissances et des projets intéressants à offrir », explique son fondateur et PDG, Pierre-Luc Thivierge.

Ainsi, le fonctionnement de la Collab Machine est lié à la sélection. Au départ, Pierre-Luc Thivierge invitait lui-même les personnes qu’il trouvait intéressantes. Actuellement, les clients et les talents remplissent un profil qui doit ensuite être validé par les community managers. Les membres existants peuvent également inviter des personnes qu’ils connaissent via la plateforme.

Des modèles inspirants

Des modèles inspirants

Si l’incorporation de la Collab Machine remonte à 2016, le projet a commencé à germer bien avant cela. Mi-2000, Pierre-Luc Thivierge travaille dans la coopération internationale – il se rend notamment en Equateur et au Burkina Faso. Lire aussi : 5 cours en ligne pour améliorer le référencement de votre site web. Il a découvert des approches de travail collaboratif telles que minga dans ces régions. Dans plusieurs pays d’Amérique du Sud, la minga est une tradition de travail collectif à des fins communautaires : de temps à autre, des membres de la famille, du village ou de la communauté se réunissent pour réaliser un grand projet, comme une récolte ou la construction d’un édifice public.

« Ces formes de partage où la collaboration est mise à profit m’ont toujours ému et inspiré », dit-il. Il m’a fallu plusieurs années pour démarrer un projet qui réponde à ces aspirations. »

Pierre-Luc Thivierge, qui a d’abord suivi une formation en technologie du génie industriel, a fait son premier virage en 2009 en se tournant vers la programmation informatique. Puis il fonde l’agence de programmation Rooster Motion. Quelques années plus tard, il fonde la Collab Machine, avec le soutien notamment de Futurpreneur Canada.

Référence Naturelle (SEO) en 2022 : Horizon
A voir aussi :
Dans cette chronique, nous aborderons les tendances à suivre pour une stratégie…

Créer en commun

« Les travailleurs autonomes ont souvent une expérience dans un domaine bien précis et limité, rappelle Pierre-Luc Thivierge. Il est donc important pour eux de trouver des personnes qui ont des compétences complémentaires. Lire aussi : 5 formations en ligne pour apprendre les techniques SEO. Cela les aide à développer leur propre entreprise et élargit le spectre des projets auxquels ils peuvent contribuer. »

La Collab Machine peut aussi devenir un vecteur d’innovation, notamment à travers des activités de co-création. Les membres peuvent en effet participer à un mastermind, qui est un groupe qui se réunit sur plusieurs semaines pour aider l’un d’entre eux à atteindre un objectif ou résoudre un problème. Un processus qui peut mener à l’innovation technologique mais aussi à des réalisations entrepreneuriales telles que l’entrée sur un nouveau marché.

« Le travail indépendant et l’entrepreneuriat continuent de prospérer et l’information se démocratise de plus en plus. Il y a donc tous les éléments pour créer des formes entrepreneuriales collaboratives qui permettent à chacun de devenir plus autonome et de poursuivre ses rêves », déclare le président.

Plus de cinq ans après son lancement officiel, la Collab Machine est pleinement opérationnelle et emploie environ 500 employés. La plateforme québécoise favorise le réseautage des talents croisés ainsi que les relations avec les donateurs de projets.

Initialement centrée sur le secteur technologique, le champ d’intervention de la plateforme ne cesse de s’étendre. Elle couvre aujourd’hui des spécialisations aussi diverses que le développement web et mobile, le référencement naturel (SEO), le graphisme, la traduction, la rédaction, la communication, le prototypage matériel et le conseil.

« Notre objectif n’était pas de trop grandir, mais de créer une communauté de personnes partageant des valeurs similaires et proposant une expertise et des projets intéressants », explique son fondateur et PDG, Pierre-Luc Thivierge.

Ainsi, le fonctionnement de la Collab Machine est lié à la sélection. Au départ, Pierre-Luc Thivierge invitait lui-même les personnes qu’il trouvait intéressantes. Actuellement, les clients et les talents remplissent un profil qui doit ensuite être validé par les community managers. Les membres existants peuvent également inviter des personnes qu’ils connaissent via la plateforme.

Si l’incorporation de la Collab Machine remonte à 2016, le projet a commencé à germer bien avant cela. Mi-2000, Pierre-Luc Thivierge travaille dans la coopération internationale – il se rend notamment en Equateur et au Burkina Faso. Il a découvert une approche collaborative du travail telle que la « minga » dans ces pays. Dans plusieurs pays d’Amérique du Sud, la minga est une tradition de travail collectif à des fins communautaires : il arrive que des membres d’une famille, d’un village ou d’une communauté se réunissent pour réaliser un grand projet, comme une récolte ou la construction d’un bâtiment public.

« Ces formes de partage où la collaboration est mise à profit m’ont toujours ému et inspiré », dit-il. Il m’a fallu plusieurs années avant de pouvoir démarrer un projet qui réponde à ces aspirations. »

Pierre-Luc Thivierge, qui a d’abord suivi une formation en technologie du génie industriel, a fait son premier virage en 2009 en se tournant vers la programmation informatique. Puis il fonde l’agence de programmation Rooster Motion. Quelques années plus tard, il fonde la Collab Machine, avec le soutien notamment de Futurpreneur Canada.

« Les travailleurs autonomes ont souvent une expérience dans un domaine bien précis et limité, rappelle Pierre-Luc Thivierge. Il est donc important pour eux de trouver des personnes qui ont des compétences complémentaires. Il les aide à développer leur propre entreprise et élargit le spectre des projets auxquels ils peuvent contribuer. »

La Collab Machine peut aussi devenir un vecteur d’innovation, notamment à travers des activités de co-création. Les membres peuvent en effet participer à un « mastermind », c’est-à-dire un groupe qui se réunit sur plusieurs semaines pour aider l’un d’entre eux à atteindre un objectif ou résoudre un problème. Un processus qui peut mener à l’innovation technologique mais aussi à des réalisations entrepreneuriales telles que l’entrée sur un nouveau marché.

« Le travail indépendant et l’entrepreneuriat continuent de beaucoup se développer et l’information se démocratise de plus en plus. Il y a donc tous les éléments pour créer des formes d’entrepreneuriat collaboratif qui permettent à chacun de devenir plus autonome et de poursuivre ses rêves », précise le président.

Plan.Net France lance Plan.Net Access, une plateforme e-commerce de solutions digitales
Lire aussi :
Vous êtes ici à lire aussi Pavithra Rangasamy, directrice d’expertise QA chez…

Envie de recevoir nos news
N'hésitez pas à vous inscrire
Sur le même sujet
Comment gagner 200 euros par mois en ligne
rédaction web

Comment gagner 200 euros par mois en ligne ?

Gagner de l’argent peut être quelque peu compliqué, surtout lorsque l’urgence est au rendez-vous. Cependant, avec les avancées technologiques, les choses deviennent de plus en

Reformulez et réécrivez facilement du texte
rédaction web

Reformulez et réécrivez facilement du texte

Les rédacteurs Web ou autres rédacteurs sont conscients de la difficulté de récupérer un message et de le rédiger de manière claire et concise. Parfois,

Besoin de nouveaux contenus pour votre site ?

Faites appel à nos services