Comment devenir freelance digital : choisir un statut, conseils pour se lancer…

Comment devenir freelance digital : choisir un statut, conseils pour se lancer...

Share This Post

Ce guide vous offre toutes les réponses à vos questions si vous souhaitez devenir indépendant dans les métiers du numérique.

Le travail indépendant devient de plus en plus populaire auprès des professionnels du numérique. © grki – stock.adobe.com

Quelle que soit votre spécialisation ou votre domaine d’activité, les métiers du numérique sont adaptés à un mode de travail autonome qui séduit de plus en plus de professionnels. Statut, aspects juridiques et administratifs, le coût d’un bon départ… De nombreuses questions se posent au moment de se lancer dans cette aventure. Toutes les réponses à vos questions se trouvent dans ce guide, qui peut vous accompagner au début de votre activité d’indépendant numérique.

Table des matières

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Alors que le travail indépendant se développe, le nombre de travailleurs indépendants en France en 2019 est estimé à 930 000, en hausse de 145% de 2008 à 2018. Selon Eurostat, le Digital Freelancer est un expert qui travaille de manière autonome et sous différents types de statut (voir ci-dessous). Il peut mener à bien des missions dans plusieurs disciplines numériques : informatique, webdesign, référencement, community management, rédaction de site internet, marketing digital. A voir aussi : Le SEO ira-t-il au-delà du SEO Internet en 2022 ? – Le JCM | Informations sur le gestionnaire de village… Ses clients sont divers, des startups aux grands groupes en passant par les TPE/PME ou ETI (ETI), dans tous les secteurs d’activité (luxe, transport, commerce, banque, assurance, industrie, industrie automobile, etc.).

Le travail indépendant présente de nombreux avantages, tels que :

Si ces critères vous interpellent, rappelez-vous que l’indépendant perd en stabilité de revenus : il devra accomplir un certain nombre de missions pour sécuriser la rémunération qui lui permet de vivre au quotidien. Il n’est donc pas rare d’observer que de nombreux salariés exercent des tâches indépendantes en plus de leurs activités professionnelles, notamment dans le secteur numérique. Autre piège à ne pas sous-estimer : vous devrez gérer l’ensemble des prestations que vous rendrez à vos clients, de l’avant-vente à la facturation de vos prestations en passant par le suivi comptable.

▷ 3 emplois en ligne peuvent vous rendre riche sans diplômes et sans compétences de base
Lire aussi :
Beaucoup de gens se demandent aujourd’hui comment gagner des milliers de dollars…

Quels sont les différents statuts juridiques pour devenir freelance ?

Quels sont les différents statuts juridiques pour devenir freelance ?

Avant de vous lancer, vous devez également vous interroger sur le statut juridique que vous choisissez pour votre auto-entrepreneur numérique. Ceci pourrez vous intéresser : Plateformes de netlinking en France – YubiGeek. Plusieurs options s’offrent à vous :

Pour vous aider à choisir le statut juridique le mieux adapté à votre situation, il convient d’examiner les règles propres à chacun d’entre eux en matière de responsabilité, de gestion administrative, de fiscalité et de sécurité sociale. Si vous décidez de passer au transfert de salaire, vous bénéficierez d’une meilleure assurance sociale, d’un régime général de retraite et vous cotiserez à l’assurance chômage. Rappelons que depuis 2018, l’ancien régime social des indépendants (RSI), auquel étaient soumis les micro-entrepreneurs, est intégré au régime général de la Sécurité sociale et assure ainsi une meilleure protection sociale.

À lire également Freelance : comparatif des statuts juridiques, avantages et inconvénients

Infographie : Rédaction Web et SEO
Ceci pourrez vous intéresser :
Une infographie qui résume de façon simple et efficace les « gestes qui…

Quelles sont les obligations légales et réglementaires du freelance ?

Quelles sont les obligations légales et réglementaires du freelance ?

A l’exception du transfert de salaire, la profession libérale s’apparente à la gestion d’entreprise. Lire aussi : Rédaction print, rédaction web : qu’est-ce qui change ?. Plusieurs formalités sont requises, notamment juridiques, comptables et fiscales :

Contrairement aux autres statuts juridiques, le transfert du salaire de l’indépendant le décharge des formalités administratives, juridiques et comptables. Ces responsabilités sont exercées par la société de paie, permettant à l’indépendant de se concentrer sur la réalisation de ses missions numériques. En contrepartie, elle doit verser une commission estimée à environ 10% de son chiffre d’affaires. Il est conseillé à un indépendant qui vient de créer sa propre entreprise (EURL, SASU) de contacter l’expert-comptable qui l’accompagne dans ses démarches.

Ce que vous devez savoir pour être un webdesigner à succès
Lire aussi :
L’écrivainweb n’est pas journaliste, encore moins écrivain. La rédaction Web est Une…

Combien ça coûte de devenir freelance ?

Combien ça coûte de devenir freelance ?

Des frais inhérents sont à prévoir lorsque vous devenez travailleur indépendant du numérique (inscription, publication des mentions légales, préparation du statut, etc.). Ils diffèrent selon le statut juridique choisi.

Voici une liste des coûts obligatoires que vous devez inclure dans votre budget :

Prévoyez également le coût du dépôt de votre marque à l’INPI qui est de 190 € pour un nom identifiant des produits ou services au sein d’une classe dans la nouvelle classification internationale Nice 2021 (45 au total). Ajouter une classe supplémentaire vous coûtera 40 €.

Quelles sont les aides dont peuvent bénéficier les freelances ?

Quelles sont les aides dont peuvent bénéficier les freelances ?

Il existe plusieurs gadgets disponibles pour vous aider à créer votre entreprise numérique, soutenir le financement de votre projet, ou encore compenser la perte de revenus pendant les mois les plus difficiles. Ceux-ci inclus:

Ils peuvent vous verser d’autres aides régionales pour soutenir votre start-up, quel que soit votre statut juridique. N’hésitez pas à contacter des organismes tels que l’URSSAF, la Chambre de Commerce (CCI) ou Bpifrance Création.

Comment calculer le tarif d’un freelance ?

L’ADR ou tarif journalier moyen correspond au tarif fixé par l’entrepreneur individuel numérique pour la journée (hors taxes). Ceci est exigé par les parties lors de la négociation d’un contrat de service. Il vous permet d’estimer le salaire net que vous pourrez verser à la fin du mois.

Pour calculer l’ADR, vous devez déterminer le salaire net que vous souhaitez verser chaque mois, en tenant compte de plusieurs variables, comme le coût de votre entreprise (achat de matériel, abonnements logiciels, espace de stockage en ligne pour vos fichiers, etc.) ainsi que le nombre de jours travaillés (hors week-end, jours fériés et jours dédiés au développement de votre activité).

Votre TJM se calcule alors de la manière suivante : ajoutez le salaire souhaité à toutes vos dépenses, y compris les cotisations sociales, puis divisez le montant obtenu par le nombre de jours travaillés. Astuce : n’hésitez pas à utiliser des simulateurs en ligne et à comparer votre TJM avec d’autres sociétés indépendantes présentes dans votre région afin de ne pas proposer un prix trop élevé à vos clients.

Bonus : les 10 conseils pour se lancer en tant que freelance

Si ce n’est jamais le bon moment pour devenir indépendant dans le numérique, il faut avant tout s’écouter pour étudier le marché, ses opportunités et se constituer un budget financier provisoire. Voici une liste de 10 recommandations pour vous aider à démarrer une nouvelle entreprise :

L’indépendant travaille le plus souvent seul et conduit donc nécessairement un nombre limité de clients à la fois « t ». … Il a aussi tout intérêt à développer une relation à long terme avec ses clients et donc à s’engager pleinement dans sa mission de séduire les autres par la suite.

Comment devenir freelance en 2021 ?

Société unipersonnelle (SASU, EURL) Si vous souhaitez devenir une entreprise individuelle, vous pouvez décider de créer une société unipersonnelle de type SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) ou EURL (société anonyme unipersonnelle). société à responsabilité).

Pourquoi voulons-nous être indépendants ? Travailler en freelance permet de gagner des avantages, parmi lesquels on retrouve l’autonomie et l’indépendance. En effet, travailler en tant qu’indépendant nécessite une grande organisation et permet de gérer sa propre petite entreprise.

Où s’inscrire en Free-lance ?

Une autre option assez simple pour devenir indépendant en France est de s’installer en tant qu’indépendant, mais en dehors du régime micro-social (ceux de l’auto-entrepreneuriat). Une entreprise est facile à créer (en ligne ou au guichet CFE) et la création est toujours gratuite si votre entreprise est libérale.

Comment se déclarer en tant que freelance ?

Les étapes pour devenir travailleur autonome

  • Découvrez le marché des freelances en France. …
  • Choisissez un statut juridique adapté à votre entreprise…
  • Réaliser une étude de marché…
  • Faites un plan d’affaires. …
  • Attendez-vous et communiquez. …
  • Aménagez votre lieu de travail.

Qui peut devenir freelance ?

A priori, n’importe qui peut devenir indépendant. Cette reconversion professionnelle vous expose en pratique à des risques financiers, c’est pourquoi de nombreux salariés souhaitent conserver les avantages d’un contrat de travail dans les premières phases de leur activité d’indépendant.

Comment obtenir le statut de freelance ?

Les étapes pour devenir travailleur autonome

  • Découvrez le marché des freelances en France. …
  • Choisissez un statut juridique adapté à votre entreprise…
  • Réaliser une étude de marché…
  • Faites un plan d’affaires. …
  • Attendez-vous et communiquez. …
  • Aménagez votre lieu de travail.

Comment créer un compte freelance ?

Si vous souhaitez devenir indépendant, vous devez créer votre propre entreprise. Votre raison sociale et votre identifiant (SIRET) doivent figurer sur l’ensemble de vos comptes. Vous pouvez choisir parmi plusieurs statuts juridiques pour créer votre entreprise.

Comment travailler en freelance ?

Une personne souhaitant commencer à travailler en tant qu’indépendant doit commencer par s’inscrire au Registre du Commerce et des Entreprises (RCS) afin de pouvoir émettre des factures à ses clients notamment. p.s. Elle est incluse dans le programme des travailleurs indépendants pour sa protection sociale. Ceci, bien sûr, n’est pas un employé.

Comment se lancer en Free-lance en communication ?

Si vous souhaitez vous lancer en tant qu’indépendant dans le marketing digital, il est conseillé de vous inscrire sur une plateforme regroupant des indépendants de ce domaine. Cette solution facilite la recherche d’offres d’emploi. La connexion avec les clients est plus facile sur un site Web dédié.

Qu’est-ce que le statut d’indépendant ?

L’entrepreneur individuel exerce une activité économique pour son propre compte. Il est indépendant dans la gestion de son organisation, dans le choix de ses clients et dans la tarification de ses prestations.

Quel est le statut juridique d’un indépendant ? Statut d’indépendant Un indépendant ou un indépendant est un expert qui travaille pour son propre compte pour des clients. Juridiquement, ce qui oppose un propriétaire unique à un salarié, c’est l’absence de lien de subordination. Il est entrepreneur indépendant.

Qui est considéré comme indépendant ?

Que veut dire « être indépendant » ? Un indépendant n’a pas de lien de subordination (sinon il est considéré comme un salarié). Il gère donc ses clients dans le temps et au rythme qu’il veut. … Dans l’activité économique, un indépendant doit être inscrit au registre des entreprises (RKS).

Qui est considéré comme travailleur indépendant ?

L’entrepreneur individuel exerce une activité économique pour son propre compte. Il est indépendant dans la gestion de son organisation, dans le choix de ses clients et dans la tarification de ses prestations. … Il n’y a pas de lien de subordination entre le client et l’indépendant.

Quels sont les droits dont bénéficie le travailleur indépendant ?

Les indépendants, qui doivent être affiliés à la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI), ont quant à eux droit à la sécurité sociale, qui intervient notamment en cas de perte involontaire d’activité (assurance chômage), de retraite, de maladie voire la maternité.

Comment avoir un statut d’indépendant ?

Comment devenir indépendant ?

  • Évaluer le potentiel de son entreprise. Devenir indépendant ne s’improvise pas. …
  • Trouver des fonds. Cette étape peut être plus ou moins difficile, selon l’activité que vous envisagez d’effectuer. …
  • Choisissez votre forme juridique. …
  • Remplir les formalités de création d’entreprise.

Quel statut choisir pour être indépendant ?

Statuts Juridiques du Freelance Indépendant. Lorsqu’un indépendant indépendant souhaite créer son entreprise et créer sa propre entreprise, il aura le choix entre quatre statuts juridiques : l’entrepreneur individuel, l’EIRL, l’EURL et la SASU.

Quelle est la différence entre travailleur indépendant et Auto-entrepreneur ?

La différence entre les indépendants et les indépendants réside donc dans leurs définitions. Un indépendant est une personne physique qui travaille de manière indépendante, et un micro-entrepreneur est un statut social qui permet d’exercer des activités.

Quelle différence entre freelance et indépendant ?

Le statut d’indépendant est l’une des possibilités dont dispose toute personne pour exercer son activité d’indépendant. Un travailleur autonome est un travailleur professionnel qui offre divers services dans certains domaines d’activité et travaille de façon autonome.

Qui est considéré comme travailleur indépendant ?

L’entrepreneur individuel exerce une activité économique pour son propre compte. Il est indépendant dans la gestion de son organisation, dans le choix de ses clients et dans la tarification de ses prestations. … Il n’y a pas de lien de subordination entre le client et l’indépendant.

Comment obtenir le statut de freelance ?

Les étapes pour devenir travailleur autonome

  • Découvrez le marché des freelances en France. …
  • Choisissez un statut juridique adapté à votre entreprise…
  • Réaliser une étude de marché…
  • Faites un plan d’affaires. …
  • Attendez-vous et communiquez. …
  • Aménagez votre lieu de travail.

Comment travailler en tant qu’indépendant ? Une personne souhaitant commencer à travailler en tant qu’indépendant doit commencer par s’inscrire au Registre du Commerce et des Entreprises (RCS) afin de pouvoir émettre des factures à ses clients notamment. p.s. Elle est incluse dans le programme des travailleurs indépendants pour sa protection sociale. Ceci, bien sûr, n’est pas un employé.

Comment créer un compte freelance ?

Si vous souhaitez devenir indépendant, vous devez créer votre propre entreprise. Votre raison sociale et votre identifiant (SIRET) doivent figurer sur l’ensemble de vos comptes. Vous pouvez choisir parmi plusieurs statuts juridiques pour créer votre entreprise.

Qui peut devenir freelance ?

A priori, n’importe qui peut devenir indépendant. Cette reconversion professionnelle vous expose en pratique à des risques financiers, c’est pourquoi de nombreux salariés souhaitent conserver les avantages d’un contrat de travail dans les premières phases de leur activité d’indépendant.

Comment ouvrir un compte freelance ?

Indépendants sous la forme juridique d’indépendants : micro-entrepreneurs (régime micro-social, anciens indépendants) : pas d’obligation d’ouvrir un compte professionnel dédié. Il vous suffira d’ouvrir un compte courant (compte personnel) dédié à votre entreprise et distinct du compte personnel.

Quel statut choisir en tant que freelance ?

Statuts Juridiques du Freelance Indépendant. Lorsqu’un indépendant indépendant souhaite créer son entreprise et créer sa propre entreprise, il aura le choix entre quatre statuts juridiques : l’entrepreneur individuel, l’EIRL, l’EURL et la SASU.

Quelle différence entre indépendant et freelance ?

La première grande différence est qu’un entrepreneur automobile (ou micro entrepreneur) crée sa propre petite entreprise et travaille seul, en quelque sorte il est son propre patron. En ce qui concerne l’indépendant, il offre un service et est en fait sous contrat de service avec l’entreprise (ou d’autres entités).

Quel statut choisir pour de la prestation de service ?

Le statut d’indépendant (ou de micro-entrepreneur) est le statut le plus simple pour créer une entreprise de services. Il représente toutes les capacités administratives d’un entrepreneur individuel avec une fiscalité ultra simplifiée.

Comment devenir prestataire de services ?

Pour devenir prestataire de services, vous devez vous inscrire au registre du commerce ou à l’annuaire des métiers pour obtenir un numéro SIREN. Ce numéro SIREN permet au prestataire de facturer ses prestations.

Comment déclarer le service rendu ? La déclaration de début d’activité peut se faire en ligne sur deux pages différentes selon l’activité : sur le portail officiel de l’entrepreneur individuel. Urssaf si la CFE est compétente Urssaf ou CCI, et sur le site de la CFE des Métiers si la CFE est CMA.

Quel statut choisir pour faire de la prestation de service ?

Le statut d’indépendant (ou de micro-entrepreneur) est le statut le plus simple pour créer une entreprise de services. … La création d’une micro-entreprise peut se faire en ligne, en déposant une déclaration d’incorporation d’une personne physique.

Quel diplôme pour être prestataire de service ?

Certaines activités artisanales et de services sont réglementées, notamment la construction, la coiffure et les soins esthétiques. Selon les activités que vous souhaitez exercer, il vous sera donc demandé de fournir un justificatif de qualification professionnelle (diplôme ou 3 ans d’expérience).

Quels sont les différents types de prestations de services ?

Quels sont les différents types de prestation de services ? Le contrat de service peut couvrir une myriade d’activités : informatique, écriture, restauration, conseil, aide à domicile, santé, logistique, finance, immobilier, arts, marketing, spectacle vivant, formation, etc.

Quelles sont les prestations de services ?

La prestation de services fait partie du secteur tertiaire de l’économie. Il consiste à offrir au client un certain travail, un service en échange d’une rémunération. Elle crée des obligations pour chacun des clients, l’abonné et le fournisseur de services.

Quel statut choisir pour de la prestation de service ?

Le statut d’indépendant (ou de micro-entrepreneur) est le statut le plus simple pour créer une entreprise de services. Il représente toutes les capacités administratives d’un entrepreneur individuel avec une fiscalité ultra simplifiée.

Quels sont les différents types de prestation de services ? Quels sont les différents types de prestation de services ? Le contrat de service peut couvrir une myriade d’activités : informatique, écriture, restauration, conseil, aide à domicile, santé, logistique, finance, immobilier, arts, marketing, spectacle vivant, formation, etc.

Quel est le statut le plus avantageux ?

Si le besoin de financement est d’une grande importance, il est recommandé d’opter pour une société par actions (SAS) ou une société par actions simplifiée (SAS).

Quel est le meilleur statut juridique pour une personne seule ?

L’établissement d’un propriétaire unique est l’option la plus simple pour démarrer un projet par vous-même, car il ne nécessite pas la mise en place d’une structure juridique distincte (comme c’est le cas avec les propriétaires uniques).

Quel est le statut d’entreprise le plus avantageux ?

Microentreprise : le régime le plus adapté pour les Français pour tester un projet autonome. En fait, la micro-entreprise connaît un succès indéniable. Selon l’Insee, près de 65 % des créateurs d’entreprise choisissent une entreprise individuelle en mode micro.

Quel est le meilleur statut pour créer son entreprise ?

Microentreprise : le régime le plus adapté pour les Français pour tester un projet autonome. En fait, la micro-entreprise connaît un succès indéniable. Selon l’Insee, près de 65 % des créateurs d’entreprise choisissent une entreprise individuelle en mode micro.

Quel est le meilleur statut pour un salarié ?

EIRL, le meilleur choix intermédiaire ? Le statut de Société Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) permet, comme son nom l’indique, de réduire les risques.

Quel statut choisir quand on est seul ?

Allez-vous faire cavalier seul, sans partenaire ? Vous avez le choix entre la constitution d’une entreprise individuelle, avec la possibilité de choisir un régime de micro-entrepreneuriat ultra simplifié, ou la constitution d’une entreprise individuelle : EURL ou SASU.

Quel statut choisir en tant que freelance ?

Statuts Juridiques du Freelance Indépendant. Lorsqu’un indépendant indépendant souhaite créer son entreprise et créer sa propre entreprise, il aura le choix entre quatre statuts juridiques : l’entrepreneur individuel, l’EIRL, l’EURL et la SASU.

Quelle est la différence entre un travailleur indépendant et un travailleur indépendant ? La première grande différence est qu’un entrepreneur automobile (ou micro entrepreneur) crée sa propre petite entreprise et travaille seul, en quelque sorte il est son propre patron. En ce qui concerne l’indépendant, il offre un service et est en fait sous contrat de service avec l’entreprise (ou d’autres entités).

Envie de recevoir nos news
N'hésitez pas à vous inscrire
Sur le même sujet
Comment gagner 200 euros par mois en ligne
rédaction web

Comment gagner 200 euros par mois en ligne ?

Gagner de l’argent peut être quelque peu compliqué, surtout lorsque l’urgence est au rendez-vous. Cependant, avec les avancées technologiques, les choses deviennent de plus en

Reformulez et réécrivez facilement du texte
rédaction web

Reformulez et réécrivez facilement du texte

Les rédacteurs Web ou autres rédacteurs sont conscients de la difficulté de récupérer un message et de le rédiger de manière claire et concise. Parfois,

Besoin de nouveaux contenus pour votre site ?

Faites appel à nos services