Comment structurer vos articles pour Google ? : rédaction web

Comment structurer vos articles pour Google ? : rédaction web

Share This Post

Lorsque vous commencez à bloguer ou à écrire en ligne, il est important de savoir structurer vos articles. Bien structurer un article, c’est l’optimiser pour les moteurs de recherche et pour Google en particulier.

Vous pouvez certainement optimiser le contenu de votre blog sur une base personnelle, mais avec le moins de connaissances sur les bases du référencement. En revanche, vous pouvez également faire appel à une agence de référencement naturel pour optimiser correctement votre site et son contenu.

Si vous décidez de vous lancer, voyons les bases de la structuration correcte de vos articles pour Google.

Cet article est principalement destiné aux débutants qui souhaitent créer un blog et apprendre à écrire efficacement pour le Web. Rédiger pour le web implique de nombreux points à suivre afin d’optimiser au mieux son contenu et ainsi atteindre un bon référencement naturel.

Table des matières

Rédiger pour le web, un atout pour votre SEO

Rédiger pour le web, un atout pour votre SEO

Il est évident que la rédaction web a un réel atout pour optimiser son contenu et ainsi atteindre de meilleurs classements sur le moteur de recherche Google. Si le SEO est une science imprécise, c’est probablement parce qu’il implique de nombreux paramètres qui ne sont pas toujours respectés sur un site web.

Lorsque vous commencez, vous n’héritez pas immédiatement de l’autorité. Il faut donc bien comprendre que le SEO est un univers où la patience est le maître mot. Voir l’article : ▷ Quelles sont les différences entre un éditeur web et un rédacteur ?. Si vous voulez, comme tout le monde, voir les fruits de votre travail, alors reposez-vous sur ces 3 piliers : patience, persévérance et persévérance.

Patience, cohérence et persévérance sont les qualités dont vous avez besoin pour vous lancer dans la rédaction web et la référence naturelle. Sans ces 3 piliers, il sera très difficile de voir les fruits de votre travail.

La rédaction Web est un exercice qui peut sembler difficile les premiers mois, mais qui peut aussi être amusant ; celui d’écrire et de voir comment Google nous fait grimper dans les résultats de recherche.

Voyons maintenant chaque élément sur lequel travailler pour optimiser vos articles.

Tisséo dans le top 10 des entreprises les mieux évaluées par leurs salariés
Ceci pourrez vous intéresser :
EMPLOI – Chaque année, le magazine Capital établit les normes pour les…

Le titre de votre article

Ce n’est pas forcément le premier point sur lequel travailler lors de la rédaction, car il arrive souvent que l’on revienne sur le titre du contenu plus tard. Sur le même sujet : Ce que vous devez savoir pour être un webdesigner à succès. Si vous avez un sujet à aborder, n’hésitez pas à écrire dessus et à revenir sur le titre plus tard si cela vous aide à ne pas en être accro.

Le titre de votre contenu doit être l’élément de réponse à la requête que va saisir un utilisateur. Il doit donc contenir votre mot-clé principal et être relativement concis.

Pourquoi faire appel à une agence pour créer un site internet ?
Lire aussi :
Un site Web est l’un des canaux fondamentaux par lesquels toute entreprise…

Le mot-clé générique ou la longue traîne

Le mot-clé générique ou la longue traîne

Le mot-clé générique est le mot que vous souhaitez placer sur Google. Voir l’article : Whitepress, un parasite du marketing interne et de la plateforme de netlinking. Plus ce mot sera compétitif, c’est-à-dire beaucoup utilisé et placé via des sites de haute autorité, plus il sera difficile d’obtenir une position intéressante sur Google.

Pour remédier à ce problème, il sera parfois plus intéressant de travailler sur la longue traîne, ce qui ne veut pas dire renoncer à un mot-clé générique. Autorité acquise au fil du temps; des mois et des années, pourrait vous permettre de bien vous positionner sur des mots-clés génériques. Il y a d’autres paramètres à prendre en compte, comme le nombre de sites qui parlent de vous en insérant un ou plusieurs de vos liens à travers leur contenu.

La longue traîne ou phrase-clé représente un ensemble de mots qui vous permettent d’affiner votre recherche autour d’un mot-clé générique.

Si vous saisissez la requête chocolat sur Google, vous aurez des millions de résultats, mais pas forcément des résultats pertinents dans le top 3 (les 3 premiers résultats). Il est donc parfois nécessaire d’affiner votre demande en précisant le type de chocolat que vous recherchez, comment il est fabriqué ou encore où il peut être acheté, par exemple. À partir de là, vous aurez plus de chances de vous positionner tout en répondant à des requêtes plus pertinentes.

La longue traîne ne vous garantira pas la grande quantité de recherches associées au mot-clé générique, mais un volume beaucoup plus pertinent car il répondra à un besoin mieux exprimé. Il est donc intéressant de travailler aussi bien avec des mots clés génériques qu’avec des phrases clés.

Multi Domaines affiche ses nouvelles couleurs
Sur le même sujet :
Molotov, dans le travail de changement socialL’an dernier, Molotov a vu le…

Les Balises H1 à H6 ou Titre 1 à Titre 6

Les Balises H1 à H6 ou Titre 1 à Titre 6

Ces balises, vous les trouverez dans le menu de votre page d’article. C’est là que vous modifiez les couleurs de votre texte, où vous choisissez de mettre du texte en gras, en italique, etc…

Dans ce menu supérieur, vous avez à gauche un menu déroulant, qui par défaut est « Section ». Si vous cliquez dessus, vous verrez le menu s’ouvrir et proposer diverses options, notamment du titre 1 au titre 6, qui sont donc des balises H1 à H6.

La balise H1

La balise H1 est la première et en même temps la plus importante, mais vous n’avez pas besoin de l’utiliser. Le titre de votre article aura par défaut une balise H1 et il n’y en a pas 2 dans un article en général. Dans le titre de votre article, c’est là que vous devez vous assurer d’insérer votre mot-clé.

Pour optimiser au mieux le titre de votre article, il faut se mettre à la place d’un internaute et imaginer les requêtes qu’il devra saisir pour espérer tomber sur votre article. En d’autres termes, votre article doit répondre à plusieurs questions des internautes. Elle doit donc être à la hauteur de leurs attentes de la manière la plus pertinente. Plus le contenu est pertinent, plus l’utilisateur le lira jusqu’au bout.

La balise H1 doit ainsi refléter un titre qui donne envie aux internautes d’en savoir plus.

Les balises H2 à H6

On commence donc par la balise H2, qui va souligner le titre d’une rubrique (comme celle-ci appelée : balises H1 à H6…) La balise H3 sera une sous-rubrique ou un sous-titre (Ici elle souligne un sous-titre attaché au rubrique). Au sein d’un thème qui serait le titre de votre section, vous pouvez spécifier différents points que vous devez aborder.

Évidemment, les balises servent à structurer visuellement votre article, d’une part à faciliter sa lecture et à le segmenter pour utiliser intelligemment vos mots-clés. Une balise doit contenir un mot-clé et/ou une phrase appartenant au champ lexical du mot-clé.

En moyenne, un article de 800 mots contient 5 balises H2 pour bien le découper et faciliter sa lecture.

La rédaction du contenu principal : L’article !

La rédaction du contenu principal : L’article !

Le gros de votre article sera forcément le contenu que vous souhaitez rédiger pour vos différentes rubriques. C’est ce contenu qui vous permet d’ajouter de la valeur à votre blog. Soyez pertinent, clair et surtout naturel dans votre façon d’écrire. Votre mot-clé principal n’est pas un mot que vous devez constamment répéter plusieurs fois dans votre article.

Le meilleur moyen de faire comprendre à Google de quoi vous voulez parler est de proposer le mot qui appartient au même champ lexical. C’est ainsi que Google interprétera correctement le sujet et l’univers sur lesquels vous écrivez.

Travailler le champ lexical

D’abord il est utile de travailler avec le champ lexical pour vos mots-clés, ensuite vous aborderez la sémantique. Le champ lexical comprend tous les mots qui appartiennent au même univers.

Par exemple, si l’on prend le mot-clé générique SEO, on aura autour des mots ou expressions suivants : référence naturelle, SEA, SEM, rédaction web, rédaction web, Google, optimisation de contenu, algorithmes Google, moteur de recherche etc…

Plus vous serez pertinent dans l’utilisation des mots qui appartiennent au champ lexical de votre mot-clé, plus Google sera en mesure d’interpréter votre contenu en repérant l’univers et le mot-clé associé. C’est un exercice que vous devez pratiquer régulièrement dans vos articles.

La longueur des articles

C’est un long débat que d’aborder la taille des articles. De combien de mots ont-ils besoin pour améliorer leur classement ? D’un point de vue naturel de référence, un article doit être long, c’est ce qu’indique une étude qui a analysé le nombre de mots contenus dans les articles classés en première position sur Google. Plus de 50% d’entre eux ont dépassé les 2000 mots.

A vous de jouer après le temps imparti pour la rédaction, pour 2000 mots cela prend un peu de temps par rapport à la rédaction web. Dans une seconde, nous aussi devons penser à notre public ! Est-ce mobile ou principalement desktop ? À cet égard, vous pouvez équilibrer votre contenu entre long et court.

Un public mobile aime consommer rapidement du contenu, et certaines personnes préfèrent un contenu long et pertinent pour obtenir le plus d’informations possible sur un sujet. Les contenus courts sont appelés contenus de snacking, qui par définition ressemblent à des snacks consommés rapidement.

Mettre à jour ses articles

Un article n’est jamais complètement figé, et pour l’optimiser ou le mettre à jour, il faut y revenir et le retravailler avec de nouvelles informations. Vous donnerez ainsi de la vie à vos articles et vous gagnerez en visibilité et en trafic si vous utilisez les réseaux sociaux pour vos partages.

Si vos premiers articles étaient des images de test, revenez-y et affinez-les afin de pouvoir les faire remonter dans les résultats de la recherche.

Les images

Il est important de mixer votre article avec des images pour rendre la lecture plus souple et fluide, mais aussi pour permettre des annotations d’images et permettre de « meilleures références ». Chaque image possède une balise alt (texte alternatif), qu’il sera important de remplir en introduisant également votre mot clé ou une phrase clé qui traduira l’image par la même occasion.

Une fois que vous êtes dans votre article, vous pouvez y accéder en cliquant sur l’image et en sélectionnant le petit crayon (edit) qui apparaît.

La balise meta description

S’il n’apporte rien directement au SEO, il permet tout de même d’obtenir du taux de clics (CTR) s’il est bien écrit et fait la différence par rapport aux autres résultats de recherche. Pour choisir entre les résultats de recherche, l’internaute lira la balise meta description pour voir s’il est pertinent ou non de lire un article.

Il est donc important de faire attention à l’écriture de cette balise, qui sera facile à remplir grâce au plugin Yoast (voir chapitre suivant).

Le plugin Yoast

Si vous avez installé WordPress pour gérer votre blog, n’hésitez pas à télécharger le plugin Yoast SEO pour vous guider dans l’optimisation de vos articles. C’est à ce jour le plugin SEO le plus utilisé pour bien structurer ses articles. Il vous guidera sur la lisibilité, l’optimisation, etc.

De nombreux guides disponibles en ligne vous aident à bien le configurer.

En conclusion

On pourrait en dire beaucoup plus sur la rédaction web et la structure des articles, mais ici c’est essentiel pour ceux qui démarrent un projet de blog, ou qui se lancent dans la réécriture sur internet. Pour résumer au mieux, il s’agit d’écrire naturellement et de s’entraîner à insérer des mots-clés et des phrases qui appartiennent au champ lexical de votre mot-clé principal.

Au fil du temps, cela devrait devenir une nature de votre écriture. Et c’est aussi avec le temps que vos articles se classeront.

L’extension Google Scholar permet de rechercher automatiquement la disponibilité d’un article scientifique en version gratuite via les réseaux sociaux académiques tels que ResearchGate ou Academia, où les chercheurs téléchargent leurs articles sans être systématiquement autorisés à les déposer.

Quelles sont les techniques d’optimisation pour les moteurs de recherche ?

5 conseils SEO pour optimiser votre positionnement dans les moteurs de recherche

  • Structurez correctement vos URL. …
  • Réécrivez vos URL. …
  • Ajoutez du contenu et mettez à jour votre site fréquemment. …
  • Évitez de dupliquer le contenu. …
  • Assurez-vous d’avoir des liens de qualité pointant vers notre site.

Comment appelle-t-on un ensemble de techniques d’optimisation pour les moteurs de recherche ? SEO signifie optimisation pour les moteurs de recherche. Appelée aussi référence naturelle, c’est une discipline encore peu connue de beaucoup de personnes habituées à utiliser un moteur de recherche comme Google au quotidien.

Quels sont les 3 grands axes de travail pour améliorer les positions d’un site internet en SEO ?

Les trois bases les plus efficaces pour optimiser la visibilité de votre site internet et se positionner sur les moteurs de recherche via le référencement naturel sont : la technique, la sémantique (contenu des pages) et la popularité du site internet.

Quel est le levier le plus puissant pour optimiser le SEO ?

Le netlinking, l’un des leviers les plus puissants pour le référencement C’est un processus d’acquisition de liens externes de qualité qui arrivent sur un site internet dans le but d’améliorer la popularité de votre site vis-à-vis des moteurs de recherche à vis.

Quelles sont les étapes de rédaction d’un article scientifique ?

Les articles scientifiques, les articles académiques et les rapports de recherche sont divisés en six sections : 1) introduction, 2) méthode 3) résultats, 4) discussion, 5) conclusion, 6) bibliographie.

Comment rédiger l’introduction d’un article scientifique ? nommer le sujet et le situer par rapport à ce qui est déjà connu dans le domaine (contexte général et état des connaissances) ; présenter le problème spécifique à résoudre ou l’exploration à mener et argumenter sur son importance ; formuler le but de l’article par rapport à ce problème, c’est-à-dire. message de l’article…

Comment est structuré un article ?

Il se compose souvent d’une phrase sans verbe, d’une description d’image ou d’une citation. Le corps de l’article, qui comprend la majeure partie du texte. Selon la longueur, il peut être séparé par des titres intermédiaires. La goutte, qui est la dernière phrase de l’article, sert à marquer la fin du texte.

Comment est structuré un article scientifique ?

La plupart du temps, les articles sont structurés en six parties distinctes : le titre et le résumé, l’introduction, la méthodologie, les résultats, la discussion et la conclusion. Chacun d’eux est important et nécessaire pour comprendre le processus scientifique qui a conduit à la réalisation de la recherche.

Comment faire la méthodologie d’un article ?

La méthode répond « comment » dans la question de recherche scientifique. Cette section forme le noyau central de l’article. Il explique en détail les principaux éléments de la recherche, les étapes de sa réalisation ainsi que la démarche expérimentale utilisée pour valider les hypothèses.

Quels sont les étapes d’un article ?

Les 4 étapes de la rédaction sont là : la préparation, le début de l’article (titre et attaque), la rédaction proprement dite et enfin la relecture avant publication.

Comment trouver la méthodologie d’un article ?

La place de la méthodologie dans l’article La méthodologie se situe généralement juste après l’introduction. Il peut être présenté avec le matériel sous le nom de « matériel et méthode ». Selon la méthodologie, il est courant de retrouver les résultats, ainsi que la discussion.

Quels sont les étapes d’un article ?

Les 4 étapes de la rédaction sont là : la préparation, le début de l’article (titre et attaque), la rédaction proprement dite et enfin la relecture avant publication.

Comment faire la synthèse d’un article scientifique ?

Le résumé : sa place dans l’article scientifique Le résumé est placé au début de l’article : avant l’introduction et le contenu même de l’article. Alors que l’introduction se trouve sur la deuxième page, le résumé est toujours placé sur les premières pages. Il est généralement accompagné de mots clés.

Comment faire une synthèse critique d’un article ? Insistez sur les mots-clés et résumez chaque paragraphe avec vos propres mots. ☠‘Lisez d’abord les titres et l’introduction pour vous concentrer sur l’hypothèse de travail et les idées principales du texte. Lisez ensuite le texte du début à la fin plusieurs fois pour vous assurer de bien le comprendre.

Comment est structuré un article scientifique ?

La plupart du temps, les articles sont structurés en six parties distinctes : le titre et le résumé, l’introduction, la méthodologie, les résultats, la discussion et la conclusion. Chacun d’eux est important et nécessaire pour comprendre le processus scientifique qui a conduit à la réalisation de la recherche.

Comment est structuré un article ?

Il se compose souvent d’une phrase sans verbe, d’une description d’image ou d’une citation. Le corps de l’article, qui comprend la majeure partie du texte. Selon la longueur, il peut être séparé par des titres intermédiaires. La goutte, qui est la dernière phrase de l’article, sert à marquer la fin du texte.

Comment trouver la méthodologie d’un article scientifique ?

La méthodologie est une section qui constitue l’article scientifique. On le retrouve dans l’acronyme IMRAD (Introduction, Méthodologie, Résultats, Et [et], Discussion), qui enregistre la structure des articles de recherche. C’est une section parfois très longue car elle contient beaucoup d’informations importantes.

Comment Présentanté un journal parlé ?

en trois ou quatre phrases des informations très concises, sans titre qui répondent forcément aux questions : qui, quoi, quand, où et parfois comment et pourquoi. Une actualité est rarement seule, elle est présentée dans une colonne d’actualités. Quand il a un titre, il s’appelle « filet ».

Quel est le salaire d’un journaliste ? Evolution de la rémunération des journalistes de presse écrite : 1140 € à 4100€ net mensuel. Evolution de la rémunération des journalistes des radios privées : 1185 € à 2000€ net par mois. Evolution de la rémunération des journalistes des agences de presse : 1600€ à 2900€ net mensuel.

Qu’est-ce qu’une méthode d’investigation ?

5 ensembles de processus et de méthodes basés sur des connaissances scientifiques, utilisés dans la production, la communication, etc.

Quelles sont les méthodes d’investigation ?

La méthode la plus utilisée pour collecter un ensemble d’informations en général et pour identifier les représentations linguistiques en particulier est l’enquête. Recommandée par la sociolinguistique, l’étude de terrain est un mode particulier de production des données nécessaires à l’analyse et à la représentation.

Comment faire pour aider les élèves en difficulté dans la démarche d’investigation ?

L’attitude qui semble être la plus pertinente, la plus appropriée lors d’un processus d’enquête, c’est l’attitude de lâcher-prise. Au cours d’un processus de recherche, il est en effet conseillé aux enseignants d’aider les élèves à exprimer leurs idées et à les expliquer.

Quel est le rôle d’un journaliste d’investigation ?

Le journalisme d’investigation, ou journalisme d’investigation, est un genre journalistique caractérisé par une recherche approfondie sur un sujet sensible et d’intérêt général, en consultant et recoupant de multiples sources pour révéler des faits, en résistant à la tentation de la course à l’exclusivité, qui. . .

Pourquoi devenir journaliste d’investigation ?

Des professionnels comme le journaliste d’investigation sont utiles pour mettre en lumière des cas qui ont été étouffés par des personnes influentes ou accidentellement cachés par des événements et des circonstances qui les ont rendus flous.

Comment faire du journalisme d’investigation ?

Pour devenir journaliste d’investigation, il faut bien sûr avoir une solide formation journalistique mais surtout disposer d’un réseau et de plusieurs années d’expérience dans le domaine avant d’avoir la chance de se voir confier une enquête par le rédacteur en chef.

Comment faire du journalisme d’investigation ?

Pour devenir journaliste d’investigation, il faut bien sûr avoir une solide formation journalistique mais surtout disposer d’un réseau et de plusieurs années d’expérience dans le domaine avant d’avoir la chance de se voir confier une enquête par le rédacteur en chef.

Quelles sont les particularités d’une information journalistique ?

L’information journalistique doit être actuelle et d’intérêt général ; … diffusée par un média garantissant l’indépendance du journaliste à l’égard de tout pouvoir (politique, idéologique ou économique, y compris au regard des intérêts de l’entreprise qui l’emploie).

Quels sont les différents genres journalistiques ?

Les genres pertinents pour le journalisme de terrain : le reportage ; le rapport; l’interview (et vox-pop) ; Le portrait; enquête.

Qu’est-ce qu’un article scientifique PDF ?

L’article scientifique est un texte académique très utile dans les études collégiales et universitaires. Il sert à informer le lecteur qui s’intéresse activement à un domaine particulier. ➢ Les auteurs (chercheurs) sont des spécialistes et des professionnels du domaine.

Comment est structuré un article scientifique ? La plupart du temps, les articles sont structurés en six parties distinctes : le titre et le résumé, l’introduction, la méthodologie, les résultats, la discussion et la conclusion. Chacun d’eux est important et nécessaire pour comprendre le processus scientifique qui a conduit à la réalisation de la recherche.

Quelle est l’importance de l’article scientifique ?

Les articles scientifiques (parfois appelés « publications scientifiques ») désignent les travaux publiés par des chercheurs dans des revues scientifiques. La rédaction d’un article scientifique permet au chercheur de partager son travail et ses résultats avec ses pairs et d’autres experts dans son domaine.

Quels sont les caractéristiques d’un article scientifique ?

Un article scientifique se compose de plusieurs sections. La plupart du temps, les articles sont structurés en six parties distinctes : le titre et le résumé, l’introduction, la méthodologie, les résultats, la discussion et la conclusion.

Pourquoi les scientifiques doivent publier les recherches ?

La publication est l’occasion de : Communiquer son travail. Se faire connaître dans son milieu de recherche en favorisant les échanges. Eventuellement pour prendre rendez-vous sur un sujet brûlant (en biotechnologie par exemple).

Comment on reconnaît un article scientifique ?

Voici quelques critères à considérer pour décider si un article est qualifié de « scientifique » : Auteur : fait-il autorité sur le sujet ? Pour quelle institution travaille-t-il ? Éditeur : est-ce un éditeur / une revue généraliste ou spécifique ?

C’est quoi un article scientifique ?

âž ¢ L’article scientifique est un texte académique très utile dans les études collégiales et universitaires. Il sert à informer le lecteur qui s’intéresse activement à un domaine particulier. âž ¢ Les auteurs (chercheurs) sont des spécialistes et des professionnels du domaine.

Comment savoir si c’est un article ?

Des index tels que le titre ou l’éditeur permettent d’identifier le type de document qui correspond à une référence, quel que soit le style de présentation utilisé : Pour un livre : un seul titre (celui du livre), éditeur, identifiant unique ISBN des livres)

Comment signer un article de journal ?

Comment signer une publication et favoriser son identification ? La signature éditoriale est composée du nom de l’auteur et du nom et de l’adresse de son institution. Il faut vérifier auprès de son laboratoire la formulation normalement utilisée. C’est un élément important pour l’évaluation avec des outils bibliométriques.

Comment faire la mise en page d’un article de presse ? Préférez une disposition aérée. généralement l’information la plus importante (il peut s’agir d’une citation, d’une description d’un lieu, d’une anecdote). Les autres sections doivent suivre cette règle simple : une idée importante par. paragraphes et un ordre logique entre tous les paragraphes.

Comment faire un article de journal ?

Titres : doivent inciter à la lecture ; doit être concis, accrocheur, original. Les sous-titres : doivent donner au lecteur un cycle de lecture. Le titre : doit résumer brièvement le point principal de l’article. L’Attaque (début de l’article) : doit capter l’attention du lecteur, l’inciter à continuer.

Comment on présente un article de journal ?

✠« le nom du journal, du magazine, de la revue, de l’hebdomadaire, ✠» la date, ✠« la signature de l’auteur, du correspondant, de l’agence de presse, ✠» le titre. 2 – Quelles informations nous donne-t-il ? Exemples : Cet article nous parle de …. / explique comment …. / nous présente ….

Comment écrire un article de journal collège ?

Une accroche : introduction de 1 ou 2 phrases destinées à retenir l’attention du lecteur. Les informations les plus importantes doivent être données au début de l’article. clarté l’essence de l’information. A drop : courte conclusion qui conclut l’article en l’étoffant ou en l’ouvrant sur un autre sujet.

Sources :

Envie de recevoir nos news
N'hésitez pas à vous inscrire
Sur le même sujet
Comment gagner 200 euros par mois en ligne
rédaction web

Comment gagner 200 euros par mois en ligne ?

Gagner de l’argent peut être quelque peu compliqué, surtout lorsque l’urgence est au rendez-vous. Cependant, avec les avancées technologiques, les choses deviennent de plus en

Reformulez et réécrivez facilement du texte
rédaction web

Reformulez et réécrivez facilement du texte

Les rédacteurs Web ou autres rédacteurs sont conscients de la difficulté de récupérer un message et de le rédiger de manière claire et concise. Parfois,

Besoin de nouveaux contenus pour votre site ?

Faites appel à nos services