Face à la méfiance vis-à-vis des médias, découvrez le contexte de notre newsroom

Face à la méfiance vis-à-vis des médias, découvrez le contexte de notre newsroom

Share This Post

La méfiance à l’égard des médias est l’un des facteurs clés de la montée du complot. Vos adresses régionales ne sont pas épargnées. Nous avons donc décidé d’être transparents et de vous emmener à une rencontre avec les journalistes de Nice-Matin et Var-matin.

Publié le 23 février 2022 à 20h30, mis à jour le 23 février 2022 à 18h36

Ils font partie de ceux qui signent chaque jour de l’année les articles de Nice-Matin et Var-matin, en les publiant sur les sites internet des deux journaux. De ces journalistes, dont une partie de la population se méfie désormais, préférant attribuer des rumeurs, des fake news, voire des thèses complotistes, plutôt que des informations vérifiées par des professionnels.

« Gentil menteur », « Var-tapin »… Les surnoms ne sont pas assez durs pour ceux qui prétendent que vos journaux sont partiaux, sur ordre des autorités.

Pour vous faire découvrir le fonctionnement des journalistes de Nice-Matin et Var-matin, nous vous proposons d’en rencontrer quelques-uns. A la tête de la rédaction, du reporter en charge du web ou de la santé, nos journalistes ouvrent les coulisses de la production de l’information.

Ethique, techniques journalistiques, vérification et captation d’informations, expliquez le traitement de l’actualité dans vos journaux en illustrant leurs propos par des expériences vécues, des exemples concrets.

Et ils le font en n’hésitant pas à appuyer là où ça fait mal : polémiques ou ratés, les journalistes Nice-Matin et Var-matin n’ont pas peur de vous regarder en face pour comprendre ce qui est parfois cassé, demande-t-il. Et toujours mieux.

Table des matières

Denis Carreaux, directeur des rédactions de Nice-matin et Var-matin

Denis Carreaux, directeur des rédactions de Nice-matin et Var-matin

Depuis fin 2014 et après quelques années comme chef de service, puis rédacteur en chef au Parisien, Denis Carreaux est rédacteur en chef de Nice-Matin et Var-matin. C’est lui qui assure que « le contenu est conforme à l’ADN des deux titres ». Autrement dit, la ligne éditoriale. « Cela correspond à la vocation de nos adresses : informer les habitants de nos territoires de ce qui s’y passe, sans forcément s’y limiter, et de la manière la plus neutre. Zabija : « Nous ne sommes pas un média d’opinion ! » Il a été dit. Ceci pourrez vous intéresser : Formation SEO : les conseils de Myriam Jessier pour choisir les bons mots clés. Sans en vouloir à ceux qui accusent les deux journaux d’être orientés, certains le jugent trop à gauche, d’autres trop à droite. « Ma boussole est précisément que ces accusations viennent de tous les côtés. De plus, ceux qui nous accusent d’être biaisés sont, en règle générale, eux-mêmes biaisés. »

Le rédacteur en chef reconnaît toutefois que les colonnes des deux titres sont souvent à droite. Pour une raison très simple : « Cela a beaucoup à voir avec la couleur politique de nos territoires. » Forcément, quand il s’agit de savoir quels sont les projets pour Nico, Cannes, Toulon ou Hyères, les journalistes interrogent d’abord les maires en exercice… tout le monde à droite. A partir de là, pour parler d’Estrosi ou de Falco-matin… : « Allez leur dire ça ! », a lancé le rédacteur en chef, persuadé que les maires de Nice et de Toulon n’étaient pas d’accord.

Denis Carreaux prévient cependant que si « on parle du travail des maires parce qu’on a un rôle à jouer dans le développement des territoires, l’opposition est aussi la principale source d’information. On est constamment dans cette contradiction. »

C’est aussi un point essentiel de la déontologie et de l’éthique des journalistes. Et il est aussi de la responsabilité de la rédaction de pouvoir la respecter et en même temps d’être à l’abri de toute pression. Les pressions externes, qui peuvent être politiques ou économiques, entre autres. Mais cela peut aussi venir de l’intérieur, par l’intermédiaire d’un actionnaire.

En l’occurrence, Nice-Matin et Var-matin appartiennent à NJJ, la société de Xavier Niel, que l’on dit assez proche d’Emmanuel Macron.

« Peut-être qu’après des entretiens avec Eric Zemmour (notre numéro du 22 janvier) et Marine Le Pen (notre numéro du 11 février), nous nous attendions à une succession rapide de deux candidats d’extrême droite pour revenir aux actionnaires. »

Il ne s’est rien passé, raconte Denis Carreaux. Et il dit que ça n’a jamais été comme ça. « Ils sont sous pression tout seuls, mais ça ne nous vient pas : pour le rédacteur en chef, c’est un confort absolu ! »

Cependant, certains épisodes suscitent encore la méfiance. Et les lecteurs avertis les remettent régulièrement sur le tapis. En tête, la fausse annonce de l’arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès en octobre 2019, rendue publique par tous les médias.

Nice-Matin et Var-matin n’ont pas fait exception. « On a merdé », seul le rédacteur en chef peut l’admettre. Néanmoins, il explique que nous avons « suivi les règles habituelles » : le soutien au journal acclamé Le Parisien, qui a d’abord diffusé la « nouvelle » puis confirmé une référence constituée par l’Agence France Presse, repose sur des recoupements de sources policières. . « Nous ne sommes pas à l’abri dans de telles circonstances… »

Mais, rappelle le rédacteur en chef, Nice-Matin et Var-matin se sont souvent montrés exemplaires. Il pense notamment aux fake news lors de l’attentat de Nice en juillet 2016 : « Il n’y a que des rumeurs selon lesquelles des prises d’otages sont en cours. Pour peut-être publier l’information pendant que tout le monde en parlait, nous avons attendu la confirmation officielle. « Ça n’a jamais été le cas et la rumeur est restée.

Offre d'emploi : footrdc.com recherche des rédacteurs web
Lire aussi :
Pour renforcer notre équipe éditoriale, nous recherchons désormais de jeunes congolais passionnés…

Nancy Cattan, responsable du service Santé de Nice-matin et Var-matin

Nancy Cattan, responsable du service Santé de Nice-matin et Var-matin

Nancy Cattan est journaliste. Mais ce n’était pas toujours le cas. Sa formation est avant tout scientifique : elle est titulaire d’un doctorat en sciences de la vie et a fait des recherches sur le cancer. Ceci pourrez vous intéresser : Le télescope Webb de la NASA lancé pour voir les premières galaxies et les mondes lointains. Lorsqu’elle a rejoint la rédaction de Nice-Matin il y a 19 ans, c’est tout naturellement qu’elle a pris un poste au sein du service de santé qu’elle dirige depuis 2013. Des sujets qu’elle et son équipe traitent au quotidien santé dans un très large façon : « Il y a des sujets autour de la recherche, mais aussi des sujets sociaux, des sujets psychologiques… La santé c’est la société. »

Et depuis deux ans et le début de la pandémie de Covid-19, le service de santé s’est retrouvé en première ligne : « Le principal sujet d’actualité, c’était la santé », explique la journaliste. Comment était ce virus, quel était l’état des patients…

« Je suis dans les hôpitaux, dans les unités de soins intensifs depuis la première vague. On recueillait chaque jour les paroles des médecins, on continuait avec eux, on rendait compte très régulièrement de l’avancement. Grâce à cette présence sur le terrain, ainsi qu’à son réseau, la journaliste a pu voir la différence entre l’expression locale de la crise – « Chez nous la première vague était faible » – et ce qui se passait au niveau national. « On a donc pu traiter le Covid avec beaucoup plus de sang-froid, de distance… Bref, on a eu une couverture beaucoup plus sereine. »

Dans le même temps, Nancy Cattan comprend que certains lecteurs aient pu trouver que le traitement du Covid sur les sites Nice-Matin et Var-matin est perturbateur. « Nous prenions toujours un journal par jour et cette omniprésence pouvait parfois causer de l’anxiété. » D’autant plus dans la période du 17 mars au 11 mai 2020, où la France était confinée.

De plus, le responsable prenait régulièrement la plume pour signer des contraventions et soulignait l’inadéquation des politiques nationales avec les données locales.

« Ce n’est pas notre travail d’amener les politiciens à nous. »

Alors quand, fin 2020, un médecin maralpin l’interroge sur les chiffres publiés par la rédaction, Nancy Cattan se penche sur la question. « Je me suis rendu compte qu’il y a un décalage entre la réalité et les chiffres qui guident encore la politique sanitaire : bouclage, pas bouclage ; couvre-feu, pas couvre-feu… » Le décalage vient du fait qu' »on a confondu les patients qui transmettent le virus, et patients hospitalisés pour Covid’.

Nancy Cattan est assez fière de son travail de journaliste : « On ne fait pas de communication. Ici on voit vraiment la différence entre un journalisme vérifié, analysé, opposé, avec communication. »

Ce «défaut» en nombre, dit-elle, elle l’a aussi appris des hôpitaux eux-mêmes. « Ils avaient tellement de nez dedans qu’ils ne se rendaient pas compte que leurs propres analyses étaient fausses. »

Cependant, publier un tel article n’a pas été facile, admet son éditeur. D’abord, explique-t-il car « ce type de papier ne permet aucune approximation ». Et puis elle ne voulait pas que son travail stimule les théories du complot : « Il fallait préciser que c’était une mauvaise collecte de données. » Aucune volonté de manipuler l’opinion publique.

Preuve en est qu’après la publication de cet article, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a envoyé un message à tous les hôpitaux de France pour dire « tout répéter ».

Plus tard, et voyant à nouveau l’écart entre les données et les avertissements, le journaliste a publié une autre enquête sur « qui est mort » pour mieux replacer le tout dans son contexte. « Ce que j’ai vu dans les hôpitaux ne semblait pas justifier l’anxiété des jeunes de 20, 30 ou 40 ans. »

Éditeur - Département du développement des étudiants et des admissions | HEC | Grenier pour Services
Sur le même sujet :
Gestionnaire de catégorie (télétravail)Coordonnatrice des créateurs de mode importésAdjointe administrative – ComptabilitéCoordinateur…

Amandine Rebourg, journaliste web de Nice-matin et Var-matin

Amandine Rebourg, journaliste web de Nice-matin et Var-matin

Amandine Rebourg est journaliste pour les services numériques Nice-Matin et Var-matin depuis novembre 2020. Avant cela, elle a travaillé pour LCI, la chaîne d’information de TF1. Voir l’article : ▷ Gérez la visibilité de votre entreprise sur Internet. C’était ici en décembre 2019 lorsque la pandémie de Covid-19 a commencé.

« J’ai eu un nez à Covid très tôt. » Très tôt, elle s’est aussi attaquée à la question des chiffres : le nombre de malades, d’hospitalisations, de décès… Et elle le fait encore aujourd’hui.

Il revoit hebdomadairement les données fournies par l’ADR, l’Agence régionale de santé. Ils enregistrent les données des laboratoires, des hôpitaux et des maisons de repos. Ces chiffres détaillent les données de la semaine écoulée. Ainsi, ils peuvent représenter un écart avec les chiffres proposés quotidiennement par l’Observatoire Géodes de Santé Publique en France.

Amandine Rebourg utilise donc les données ADR pour donner une vision générale de la situation sanitaire de la région ; ces SPF lui donnent une image au jour J. Ceux data.gouv.fr, en revanche, offrent une vision élargie de tous les indicateurs de l’épidémie : vaccination, hospitalisations, nombre de personnes en réanimation, etc.

Pourquoi ces chiffres ? « Parce qu’il n’y en a pas d’autres en fait ! », lance le journaliste. Elle pensa : « S’il y en a d’autres, donnez-les moi ! Mais ce n’est pas qu’une question de chiffres. « Nous écoutons aussi ce que disent les gens sur le terrain. »

Amandine Rebourg, journaliste en ligne et donc agile sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter, est, comme elle le dit, en contact régulier avec des professionnels de santé. « Par exemple, quand je constate une augmentation des hospitalisations dans le Var ou les Alpes-Maritimes, je vois en même temps des médecins dire que leurs services sont surchargés. » En bref, les médecins témoignent de ce que disent les chiffres. « Pour moi, c’est recouper des informations comme les autres : ils sont sur le terrain et confirment la véracité des chiffres. »

Plan Blanc niveau 5 le 31. 12. 2021 Tension hospitalière ++

Au total 80 patients atteints du Covid sur @CHToulonLaSeyne

👉🏼Taux d’occupation à plus de 90% en gériatrie et pneumatique sur 52 lits Rea libres remplis à 75% de Covid 😨 Apparition des logements Omicron

Forte pression de foule aux urgences https://t.co/mgwp5p52Ax

Bien sûr, il s’interroge parfois sur certains chiffres : « En janvier, je ne comprenais pas pourquoi les courbes d’hospitalisation et de réanimation montaient encore, mais à Paris ça baissait et on nous disait que la nouvelle version de l’Omicron était moins « dangereuse ». . « J’ai trouvé que j’étais tellement focalisé sur la variante Omicron que je ne me rendais pas compte qu’on était encore là sur la variante Delta beaucoup plus virulente. C’est en regardant les projections (qui permettent l’identification des versions, ndlr) que j’ai remarqué ce. « 

Comprendre les données. Et expliquez-les. Il l’a fait récemment lorsqu’un chiffre de 2 % est apparu fin 2021. En 2020, les malades du Covid ne représenteraient en réalité que 2% des personnes hospitalisées. « Cela a inévitablement soulevé des questions », note le journaliste. En fait, précise-t-il, ces 2 % représentent la part totale de ces patients en un an. Ils ne témoignent pas de pics et de vagues épidémiques là où il y avait plus de malades du Covid. « Par exemple, lors de la première fermeture, entre mars et mai 2020, la grande majorité des personnes ont été hospitalisées à cause du Covid : il n’y a eu aucun accident, aucun traumatisme… »

Une façon de dire que les chiffres ne peuvent pas être vus seuls, sans contexte.

Et si elle ne doute guère de cette information, Amandine Rebourg précise qu’elle est néanmoins tout à fait disposée à douter des politiques gouvernementales. Par exemple, illustre-t-il, « regardez les hospitalisations d’enfants quand Blanquer (Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, ndlr) dit que les écoles sont sûres (pas de danger, ndlr) ».

"Aucun média n'a même gagné la martingale sur le web."
A voir aussi :
02/03/2022 | Jean-Marie Charon, sociologue, décrit la transformation de la presse Jean…

Sonia Bonnin, journaliste au service reportage de Var-matin

Sonia Bonnin, journaliste au service reportage de Var-matin

Sonia Bonnin travaille au Var-matin depuis plus de dix ans après avoir été journaliste radio à la station locale RTL. Elle se spécialise dans le reportage d’actualité et s’intéresse également aux questions sociales.

« Mon travail, c’est d’aller sur le terrain et de remonter l’information », résume-t-il avant d’appuyer : « Je suis un observateur qui façonne des choses que tout le monde voit. »

Bien sûr, il reconnaît une certaine subjectivité. Tout d’abord, lors du choix des sujets. « Que quelque chose existe, il faut décider de le regarder. » En prévision des accusations – « Et ça, n’en parlons jamais ! » -, insiste le journaliste : « On ne peut pas être exhaustif, on se concentre sur ce qu’il y a de plus marquant. »

Une subjectivité qu’il faut assumer, dit Sonia Bonnin, et « ne pas se faire passer pour un robot ». Car, assure-t-il, cette subjectivité permet au journaliste de « rester humain et ainsi de se rendre accessible ».

Elle appelle cependant des garde-fous. Dans ce cas, les principes de base de la technique journalistique sont : vérification des informations, recoupement des sources…. Et pourtant, nous ne sommes pas à l’abri des erreurs. Le journaliste le sait bien. Et il a un exemple concret en tête.

« Après l’effondrement de l’immeuble du port de Sanary en décembre dernier, tout le monde disait qu’une des victimes et sa famille s’y étaient installés depuis peu et provisoirement ». Alors que tout le monde sur la côte sanaryenne se connaît et que tout le monde raconte la même histoire, celle-ci obtient un « regard de vérité » et est reprise par des reporters, publient-ils. Cependant, cela s’est avéré faux. « Nous l’avons appris quelques jours plus tard lorsqu’un collègue a pu parler à la famille. »

« Parler aux gens » est toujours au cœur du journalisme. Si nous acceptons d’y répondre. Mais la méfiance à l’égard des journalistes conduit de plus en plus à un refus de leur parler. Le chat se mord la queue : les reporters sont accusés de ne pas donner à certains un mot qu’eux-mêmes refusent d’échanger.

Sonia Bonnin, qui a accompagné nombre d’entre eux, pense surtout aux manifestations. « Traditionnellement, nous sommes dans des cortèges, nous marchons avec les gens pour leur parler. Mais c’est devenu difficile et cette perturbation de la communication nous éloigne de leurs sentiments. »

Il est également accusé de donner la parole à des personnes posant contre des cortèges. « Un contrepoint s’impose », estime Sonia Bonnin.

Et si une question en particulier cristallise les tensions, c’est la question du nombre de manifestants. Sonia Bonnin a développé sa propre technique de comptage, prenant en compte les données fournies par les participants, ainsi que les données des autorités – « Personne n’est neutre » -. « J’essaie de me mettre au top. Je fais des ‘packages’ de 50 personnes que j’essaie de doubler. » Et le regret, « Pendant que je fais ça, je ne parle à personne. »

Le regret est d’autant plus grand que les chiffres ne sont pas toujours indispensables, le journaliste en est persuadé. « Je n’ai pas compris les plaintes que nous avons reçues à ce sujet lors des manifestations contre le passage à niveau à Toulon l’été dernier. Il y avait certainement beaucoup de participants. Toulon, France.

Vous ne pouvez le désactiver que pour ce site, car l’annonce maintient l’impression en vie.

Nous nous engageons à réduire les formats publicitaires qui semblent intrusifs.

L’année dernière, il était en tête de liste d’American Express, suivi du site d’enchères eBay, IBM, Amazon et de la société pharmaceutique Johnson & amp; Johnson. Cette année, il est en pole position sur eBay, suivi par l’opérateur américain Verizon.

Quelle est la dernière version d’Opera ?

Quelle est la dernière version d'Opera ?
l’a développéLogiciel d’opéra
La première version1.0 (MultiTorg Opera) (avril 1995)
Dernière version83.0.4254.27 (26 janvier 2022)
Version avancée79.0.4142.0 (9 août 2021) 80.0.4150.0 (16 août 2021) 80.0.4157.0 (24 août 2021) 80.0.4162.0 (31 août 2021)
L’état du projetPrise en charge

Quelle est ma version d’Opera ? Accéder à la version du navigateur Cliquez sur le menu dans le coin supérieur gauche du navigateur. Sélectionnez Aide. Sélectionnez À propos d’Opéra.

Qui est Opera news ?

Opera News est une application gratuite qui fournit aux utilisateurs des informations en temps réel organisées par l’intelligence artificielle sous diverses formes.

Pourquoi utiliser le navigateur Opera ?

Avantages d’Opera : intègre un VPN avec un trafic HTTP illimité. Intègre les modules Messenger, Whatsapp et Telegram pour la communication directement depuis le navigateur. Intègre directement un bloqueur de publicité efficace. Il offre une interface légèrement différente de celle des autres navigateurs et des taux de rafraîchissement.

Comment fonctionne Opéra news ?

L’actualité personnalisée : grâce à sa technologie, Opera News propose des contenus en temps réel que l’intelligence artificielle cible en fonction de vos centres d’intérêt. Plus vous utilisez l’application, mieux c’est. Vos paramètres et informations personnelles sont entièrement sécurisés.

Comment mettre à jour Opera ?

Mettre à jour Opéra

  • Cliquez sur l’icône Opera dans le coin supérieur gauche de la page pour ouvrir le menu. Sélectionnez ensuite Mettre à jour et restaurer…
  • Opera effectuera la vérification automatiquement.

Comment faire la mise à jour de Opera ?

Pour voir si une mise à jour attend Opera sur votre appareil Android, vous pouvez vérifier si les mises à jour de l’application sont disponibles comme d’habitude sur Google Play.

Comment optimiser Opera ?

Dans Opera, cliquez sur la flèche à côté de l’icône Opera Turbo sur le côté gauche de la barre d’état. L’icône devient verte : Opera Turbo est activé. Les pages et les images que vous consultez sont compressées pour les charger plus rapidement. La vitesse est indiquée dans l’icône Opera Turbo.

Comment savoir si Opera est à jour ?

Par conséquent, le processus de vérification des mises à jour en vaut la peine. Pour vérifier les mises à jour, ouvrez le navigateur Opera et cliquez sur le O rouge dans le coin supérieur gauche. Lorsqu’une nouvelle fenêtre apparaît, cliquez sur les options de mise à jour et de restauration. Tout est en panne.

Pourquoi Opera ne fonctionne plus ?

Votre navigateur Internet Opera devient lent ou en difficulté. Pire, votre ordinateur vient d’être infecté par un malware (adware ou PUP). Les annonces ouvrent à l’Opéra. Vous souhaitez donc réinitialiser ou réparer et même installer correctement Opera pour redémarrer en bonne santé.

Qui est le premier compositeur d’opéra ?

Le premier grand compositeur d’opéra fut Claudio Monteverdi.

Qui a créé l’opéra ? Le premier opéra est certainement présenté au Palazzo Corsa de Florence. Il s’agit de Dafné de Jacopo Peri (1561-1633), membre de la Camerata Bardi) sur un livret d’Ottavio Rinuccini.

Comment s’appelle le premier morceau d’un opéra ?

Il débute par une ouverture ou prélude (symfonia en italien), plusieurs compositions orchestrales, solo, duo, trio, quatuor, quintette ou sextuor séparées par des récitatifs.

Quel est le premier opéra de l’histoire titre et compositeur ?

Quel est le premier opéra de l’histoire de la musique ? Orphée (1) de Claudia Monteverdi (1567-1643) est une réponse courante.

Quand a débuté l’opéra ?

Quand et où commencer l’histoire de l’opéra ? La date 1600 et la ville de Florence semblent correspondre le mieux à l’acte de naissance.

Quel est le premier opéra de l’histoire titre et compositeur ?

Quel est le premier opéra de l’histoire de la musique ? Orphée (1) de Claudia Monteverdi (1567-1643) est une réponse courante.

Quel est l’opéra le plus connu ?

Carmen est l’une de ces œuvres qui a dépassé l’auteur avec son succès. Aujourd’hui, Carmen est considérée comme l’opéra le plus célèbre et le plus joué au monde ! Les airs de cet opéra sont séduisants, gais et inoubliables…

Quand a débuté l’opéra ?

Quand et où commencer l’histoire de l’opéra ? La date 1600 et la ville de Florence semblent correspondre le mieux à l’acte de naissance.

Qui a écrit le premier opéra ?

La première représentation d’Orphée de Claudio Monteverdi eut lieu au Théâtre de la Cour de Mantoue, en Italie, le 24 février 1607. Il est courant chez les musicologues et les mélomanes de considérer cette création comme la naissance de l’opéra western.

Qui écrit un opéra ?

Un auteur est une personne qui écrit des paroles, des paroles pour une œuvre musicale. Souvent, l’auteur est aussi compositeur et interprète. Dérivé du latin « libretto », qui désigne le texte d’un opéra publié sous la forme d’un petit livre (livret), le librettiste correspond à l’auteur de l’histoire « jouée » dans l’opéra.

Quand a débuté l’opéra ?

Quand et où commencer l’histoire de l’opéra ? La date 1600 et la ville de Florence semblent correspondre le mieux à l’acte de naissance.

Comment se débarrasser de Opéra ?

Comment supprimer le navigateur Opera ?

  • Utilisez le raccourci clavier Windows + I pour ouvrir les paramètres Windows.
  • Cliquez sur Applications → Applications et fonctionnalités.
  • Trouvez le navigateur « Opera » et cliquez dessus.
  • Cliquez sur Supprimer.
  • Le programme d’installation d’Opera s’ouvre.

Comment désactiver Opera News ? Cliquez sur l’icône dans le coin supérieur droit de l’écran pour sélectionner les chaînes du fil d’actualités. Pour modifier les paramètres ou désactiver le fil d’actualités, accédez au menu Opéra () et appuyez sur.

Comment supprimer Opera d’un Mac ?

Pour commencer à désinstaller Opera, commencez par ouvrir le Launchpad. Ensuite, recherchez Opera et cliquez longuement sur l’application jusqu’à ce qu’elle commence à trembler. Une croix apparaît alors en haut de l’icône. Cliquez dessus puis confirmez la suppression.

Qu’est-ce que Opera sur Mac ?

Opera est un navigateur web gratuit développé par la société norvégienne Opera Software depuis 1995. Le navigateur est disponible sur les ordinateurs personnels (Windows, Linux, MacOS) et les appareils mobiles (Android et iOS). En mars 2021, Opera détenait une part de marché d’environ 1,9 % pour les navigateurs Web et une part de marché d’environ 2,3 % pour les téléphones mobiles.

Comment desinstaller Opera sur Ubuntu ?

Essayez d’utiliser sudo dpkg –remove opera ou sudo dpkg -r opera pour le supprimer.

Comment désinstaller VirtualBox sous Ubuntu ?

Les packages appropriés doivent être installés. Lorsque cela est terminé, je recommande de redémarrer (juste pour la sécurité, bien que ce ne soit pas absolument nécessaire), puis d’exécuter sudo apt remove –purge * virtualbox * pour supprimer VirtualBox et tous les packages associés.

Comment désinstaller une application sur Linux Ubuntu ?

Trouvez l’application que vous souhaitez désinstaller en utilisant le champ de recherche ou en consultant la liste des applications installées. Sélectionnez l’application et cliquez sur Désinstaller. Confirmez que vous souhaitez désinstaller l’application. Vous devrez vous vérifier en saisissant votre mot de passe.

Comment telecharger Opera Mini ?

Téléchargez Opera Mini gratuitement. Pour télécharger, visitez m.opera.com sur votre téléphone.

Comment installer Opéra ? Téléchargez Opera depuis le site officiel et profitez de la dernière version. Une fois Opera téléchargé sur votre ordinateur Windows, MacOS ou GNU/Linux, il vous suffit de l’installer comme n’importe quel autre logiciel.

Comment faire pour télécharger une vidéo sur Opera Mini ?

Trouvez la barre de recherche YouTube et entrez le nom de la vidéo que vous souhaitez télécharger. Sélectionnez une vidéo à télécharger. Dans la liste des résultats de recherche, vous devez cliquer sur la vidéo que vous souhaitez télécharger.

Comment télécharger sur Opera Mini ?

Visitez m.opera.com sur votre téléphone pour le télécharger.

Comment fonctionne avec Opera Mini ?

Dans Accès rapide, appuyez sur l’icône pour ajouter une entrée de raccourci. Entrez ensuite le titre de la page. Pour ajouter la page que vous consultez actuellement, appuyez sur le caractère sur le côté gauche de la barre d’adresse. Sélectionnez ensuite Accès rapide.

Comment télécharger Opera sur PC ?

Pour plus d’informations, visitez https://www.opera.com/. Pour ajouter vos moteurs de recherche favoris, cliquez avec le bouton droit sur la zone de recherche du site et sélectionnez Créer une recherche dans le menu.

Comment télécharger Opera ?

Opera pour les téléphones de base Visitez m.opera.com sur votre téléphone pour le télécharger.

Comment utiliser le navigateur Opera ?

Le navigateur Web Opera dispose d’une fonction très pratique appelée Flow. Cela vous permet d’envoyer le contenu d’un site Web depuis un PC vers un smartphone Android ou iOS équipé de l’application Opera Touch. En un clic, votre smartphone reçoit la page en cours sur votre ordinateur.

Quel navigateur est le plus fiable ?

Chrome est sans doute le leader du marché en termes de part de marché. Il offre également un certain nombre de fonctionnalités pour protéger vos données et augmenter l’anonymat lors de la navigation. Avec Chrome, vous pouvez : Demander aux sites de ne pas suivre votre navigation.

Quel est le meilleur navigateur internet de 2021 ? probablement le meilleur navigateur internet de 2021… il n’est pas surprenant que Google Chrome reste le leader mondial de la navigation internet en 2022.

Quel est le navigateur le plus sécurisé en 2020 ?

Le navigateur Web Tor offre actuellement la meilleure confidentialité pour les internautes. Comprend plusieurs modules complémentaires de sécurité tels que NoScript et HTTPS Everywhere. Son moteur de recherche par défaut est DuckDuckGo, qui couvre la protection des données privées des utilisateurs.

Quel navigateur pour la vie privée ?

Pour optimiser votre sécurité lors de votre navigation avec Firefox, n’hésitez pas à télécharger l’extension Firefox VPN pour préserver vos données et votre vie privée en ligne. Firefox est disponible pour Windows, macOS, Linux, Android et iOS. Utilisez NordVPN pour une confidentialité totale.

Quel est le meilleur navigateur 2021 ?

Enfin, Google Chrome reste un bon choix en 2021. C’est le navigateur le plus utilisé au monde : il est extrêmement complet et rapide, difficile de lui en vouloir, même si certains préfèrent éviter d’utiliser un navigateur développé par Google.

Qu’est-ce que opéra news ?

Opera News est une application gratuite qui fournit aux utilisateurs des informations en temps réel organisées par l’intelligence artificielle sous diverses formes.

Comment fonctionne Opéra ? Comme de nombreux navigateurs, Opera est basé sur Chromium. Cependant, il est unique et original, tant au niveau de l’interface que des fonctionnalités qu’il propose. Il est livré avec un bloqueur de publicités à domicile, un VPN gratuit, une économie de batterie et un accès à un portefeuille de crypto-monnaie.

C’est quoi l’appli Opera ?

Opera est un navigateur Web gratuit et sécurisé qui comprend de nombreuses fonctionnalités intéressantes pour la maison, telles qu’un VPN, un bloqueur de publicités et un module de messagerie instantanée.

Pourquoi installer Opera ?

Pourquoi utiliser Opéra ? … Opera, également téléchargeable sur smartphones et tablettes Android, iPhone et iPad, offre à ses utilisateurs plus de sécurité et de confidentialité. Les priorités incluent la vitesse de chargement des pages et l’ergonomie de l’interface.

Pourquoi utiliser le navigateur Opera ?

Avantages d’Opera : intègre un VPN avec un trafic HTTP illimité. Intègre les modules Messenger, Whatsapp et Telegram pour la communication directement depuis le navigateur. Intègre directement un bloqueur de publicité efficace. Il offre une interface légèrement différente de celle des autres navigateurs et des taux de rafraîchissement.

Pourquoi utiliser le navigateur Opera ?

Avantages d’Opera : intègre un VPN avec un trafic HTTP illimité. Intègre les modules Messenger, Whatsapp et Telegram pour la communication directement depuis le navigateur. Intègre directement un bloqueur de publicité efficace. Il offre une interface légèrement différente de celle des autres navigateurs et des taux de rafraîchissement.

Est-ce que le navigateur Opera est fiable ?

Cependant, vous pouvez le télécharger sur vos appareils Android et iOS et commencer à l’utiliser facilement. Bien qu’il s’agisse d’un VPN gratuit, nous l’avons trouvé très fiable et très rapide.

Quel est le rôle d’Opera ?

Opera est un navigateur web gratuit développé par la société norvégienne Opera Software depuis 1995. Le navigateur est disponible sur les ordinateurs personnels (Windows, Linux, MacOS) et les appareils mobiles (Android et iOS). En mars 2021, Opera détenait une part de marché d’environ 1,9 % pour les navigateurs Web et une part de marché d’environ 2,3 % pour les téléphones mobiles.

Envie de recevoir nos news
N'hésitez pas à vous inscrire
Sur le même sujet
Comment gagner 200 euros par mois en ligne
rédaction web

Comment gagner 200 euros par mois en ligne ?

Gagner de l’argent peut être quelque peu compliqué, surtout lorsque l’urgence est au rendez-vous. Cependant, avec les avancées technologiques, les choses deviennent de plus en

Reformulez et réécrivez facilement du texte
rédaction web

Reformulez et réécrivez facilement du texte

Les rédacteurs Web ou autres rédacteurs sont conscients de la difficulté de récupérer un message et de le rédiger de manière claire et concise. Parfois,

Besoin de nouveaux contenus pour votre site ?

Faites appel à nos services