Les e-commerçants mitigés sur l’évolution du marché en 2022 (enquête Fevad)

People purchsing goods e-commerce online shopping

Share This Post

Pour la 11ème année consécutive, la Fédération du e-commerce et du marketing à distance (Fevad) publie les résultats et conclusions de son enquête sur le comportement des courtiers e-commerçants français. Cette étude, réalisée par OpinionWay de la Fevad et LSA, s’appuie sur une enquête auprès d’une centaine de responsables de grands sites e-commerce français.

Des e-commerçants plus partagés sur les perspectives d’évolution du marché mais malgré tout confiants dans le potentiel de croissance de leur entreprise

Des e-commerçants plus partagés sur les perspectives d’évolution du marché mais malgré tout confiants dans le potentiel de croissance de leur entreprise

Après deux années de forte croissance du e-commerce dans un environnement catastrophique, les e-commerçants risquent de différer sur la croissance du marché en 2022. Alors que 65% se disent mieux ou mieux espèrent comme l’an dernier, 35% des sondés le disent. Lire aussi : Cinq questions à Grégory Beyrouti, Wizishop (Nice). ils ne sont pas optimistes, signalant des vacances avec 2021 (NB : seuls 8% se disent non optimistes en 2021).

Dans l’ensemble, les deux tiers des e-commerçants sont optimistes quant à l’avenir et cela se reflète dans leurs prévisions économiques : 67 % pensent que leur chiffre d’affaires va augmenter et 45 % prévoient une croissance de leur marge bénéficiaire. Pourtant, 15 % d’entre eux s’attendent à une réduction de leur produit intérieur brut d’ici 2022, un chiffre qui monte à 21 % des bénéfices en ligne.

Parmi les autres attentes en 2022 et les dirigeants interrogés figurent : le potentiel de croissance de l’occasion (90 %), la signature d’accords stratégiques entre les fournisseurs/courtiers de commerce électronique (71 %) et la participation aux réunions (64 %).

5 conseils pour gérer votre appel en ligne
Lire aussi :
Si Internet et les réseaux sociaux sont de formidables impulsions d’achat pour…

Les perspectives de création d’emplois dans le e-commerce demeurent élevées

Les perspectives de création d’emplois dans le e-commerce demeurent élevées

Malgré le fait qu’il y ait moins d’optimisme que les années précédentes, cela ne devrait pas empêcher les entreprises d’embaucher. 54% des managers s’attendent à une augmentation de ses effectifs et 37% estiment qu’il devrait en être de même. Ceci pourrez vous intéresser : Le quotidien des utilisateurs d’ordinateurs en entreprise. Globalement, seuls 9% des e-commerçants estiment que leurs effectifs risquent de baisser, ce qui est proche du niveau affiché en 2021 (7%). Le e-commerce devrait donc être, et cette année, un phare pour l’économie française.

L'optimisation du référencement est-elle importante pour un site Web à but non lucratif ?
A voir aussi :
Le référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization) intègre un large vocabulaire…

Informatique, RSE et logistique, la combinaison gagnante des investissements prioritaires

Informatique, RSE et logistique, la combinaison gagnante des investissements prioritaires

Plus de 50% des personnes interrogées pensent que la crise du COVID a stimulé les investissements. Ceci pourrez vous intéresser : SEO et optimisation des moteurs de recherche de qualité. Ils s’attendent à près de la moitié à ce que le virus ait réduit leur attention à la publicité. / La publicité. Ainsi, 66% pensent que les investissements dans le système d’information vont augmenter (29% pensent qu’ils seront plus stables), un chiffre qui atteint 57% de la RSE (plus de 2% par rapport à 2021 ; 31% pensent qu’ils seront stables) . 56 % pour les stratégies (avec un accent sur la responsabilité et l’emballage) et 55 % pour les ventes et la publicité.

En termes d’investissements dans les stratégies marketing et les réseaux, la croissance est de mise puisque les réseaux sociaux devraient être un canal d’investissement privilégié pour les vendeurs par e-mail et 65% de la prévision s’estompe dans ce domaine. Viendront ensuite les discours sur la nature (57% des investissements prévus ; -7 points par rapport à 2021) et sur le contenu symbolique (48%).

Enfin, à moyen terme, les projets créatifs devraient se concentrer sur le marketing prédictif (64% ont un travail continu ou futur), l’accès au web (61%) ; Coopération (59 % au-dessus de 9 points) ; retours vers les boîtes de réception (42 %) et les packages packagés (40 %). Au contraire, le désir d’orateurs assistants et de vérité du discours continue de décliner.

PubliSpeak : la solution pour transformer vos PDF et pages web !
Lire aussi :
Créer un site web peut être long et passionnant. PubliSpeak est une…

L’international, plus plébiscité que jamais

L’international, plus plébiscité que jamais

Si la crise du COVID de l’an dernier a pu freiner la croissance internationale, cette année les entreprises semblent prêtes à repartir à la hausse pour conquérir de nouveaux marchés. Parmi les dirigeants interrogés, 85% pensent que leurs revenus vont augmenter globalement au cours des 2 prochaines années, contre 73% l’année dernière. Donc seulement 5% pour décider que cela sera réduit. La volonté de se développer à l’international est une priorité pour les e-commerçants et reflète le potentiel des acteurs locaux. Parmi les trois places favorites, on retrouvait la Belgique en tête du stade, suivie de l’Espagne et de l’Italie. Notamment, 31% des pages mondiales augmentent dans plus de 10 pays, trois fois plus que l’année dernière.

Des tensions sur l’approvisionnement et une inflationqui préoccupent les e-commerçants

Des tensions sur l’approvisionnement et une inflationqui préoccupent les e-commerçants

La situation économique et politique trouve un écho dans la réponse des dirigeants : 70 % d’entre eux se disent très inquiets de la crise de la chaîne d’approvisionnement, qui à son tour conduit à l’inflation. Les frais de livraison, qui découlent en partie de ces conflits, sont la deuxième préoccupation majeure citée par 60% des vendeurs e-commerçants. Troisièmement, la baisse de l’utilisation domestique associée à la baisse du pouvoir d’achat est un facteur mentionné par 57% des managers.

Il y a cependant beaucoup de choses positives qui vont au-delà de ces préoccupations. Tout d’abord, 70 % des personnes interrogées sont très positives quant à la poursuite de la croissance du nombre de vendeurs en ligne, ce qui leur donne de l’espoir pour de nouveaux magasins. Le deuxième motif d’optimisme est la croissance rapide de l’internet mobile, que 59% des managers décrivent. En troisième position, 51% jugent le degré de digitalisation des acteurs réels et très performants.

Des attentes fortes du secteur concernant l’élection présidentielle

Cette année l’élection présidentielle, les dirigeants sont invités à commenter les résultats du quinquennat et leurs attentes pour les cinq prochaines années. Les deux tiers pensent que l’élection aura un impact sur le commerce électronique, mais 72% pensent que la campagne n’a pas relevé le défi. Parmi les attentes de la relève en matière de marketing digital et e-commerce, l’accompagnement des entreprises en termes d’investissement et de croissance (93%) est au premier plan. Viennent ensuite la stabilité des commandes (91%), le soutien fiscal (88%) et la sécurité en ligne (87%). On s’attend également de plus en plus à de nouvelles consultations avec des spécialistes. Alors même que les services publics sont évalués sur une période de cinq ans par rapport au commerce électronique, cet effort dominé par ce dernier est jugé comparable aux cinq années précédentes, notamment en termes d’accompagnement et de développement. startup (impact positif 54% des managers, supérieur à 28 points), la transformation digitale des entreprises (42% ; supérieur à 25 points), ou dans le domaine de l’accompagnement digital global (37% supérieur à 28 points). En revanche, seuls 19% considèrent l’impact positif des travaux publics par rapport à l’évolution du système parlementaire. Bien sûr, ici le score est en hausse de 15 points par rapport aux 5 années précédentes.

Des e-commerçants optimistes pour l’avenir de leur entreprise

Bien qu’ils expriment plus de scepticisme qu’en 2021 compte tenu du climat mondial imprévisible, 88% des managers se disent optimistes quant à l’avenir de leur entreprise, un niveau similaire à 2020, année marquée par la première infection au COVID-19. La peur n’est donc pas à l’ordre du jour et cela témoigne d’une région résiliente et énergique qui surveillera de près les futures mesures gouvernementales pour soutenir les femmes.

Méthodologie

Sondage d’OpinionWay pour la Fevad en collaboration avec LSA, du 14 février au 4 mars 2022 auprès d’un groupe de 104 responsables de sites e-commerce (cadres/directeurs e-commerce) dont la part était la suivante : 1 sur 10 M€ : 35% ; 10 millions à 100 millions d’euros : 38 % ; plus de 100 millions d’euros : 27 %. Par ailleurs, 62% des personnes interrogées sont au premier rang des extrémistes dits « Internet-player » et 38% sont des entrepreneurs. Pour information, les 2/3 de la réponse ont été reçues après le 24 février (invasion précoce de l’Ukraine).

Photo de EKATERINA BOLOVTSOVA provenant de Pexels

Les années 1960 dans le commerce électronique C’est le premier exemple de commerce électronique. Puis, en 1969, les Drs. John R. Goltz et Jeffrey Wilkins ont créé CompuServe, l’un des premiers services de trading sur Internet. Au cours des deux décennies suivantes, CompuServe est devenu un leader du marketing par e-mail.

Quel produit vendre en 2022 ?

Evénements à vendre en 2022 – 35 idées à découvrir avec …

  • Masques faciaux.
  • produits pertinents.
  • Tapis Yoga.
  • Porter des accessoires.
  • Rinjama.
  • Ajustement de position.
  • lingerie amincissante.
  • Un verre d’eau.

Quel est le principal argument de vente en 2021 ? En 2021, deux choses vont réussir : les grands plants et les légumes locaux. Des produits comme les semences et les pelles sont déjà devenus de gros vendeurs alors que les gens commencent à réfléchir à des moyens d’aider l’environnement. Selon Google Trends, la recherche de « potager » a augmenté cette année.

C’est quoi le Q4 en e-commerce ?

Le quatrième trimestre autrement connu sous le nom de « Q4 » est la période la plus importante de l’année pour le commerce électronique. Selon un communiqué publié par la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance), les ventes en ligne au troisième trimestre 2020 ont augmenté de 8% avec plus de 452 millions de transactions réalisées en ligne.

Que se passe-t-il dans 50 jours ? La Pentecôte a lieu 10 jours après l’ascension de Jésus et plus de 50 jours après Pâques. Cette fête chrétienne célèbre le don du Saint-Esprit aux Apôtres.

Quel pays a le plus gros ça en e-commerce en Europe ?

Les pays leaders sont le Royaume-Uni (236 milliards d’euros), la France (112 milliards d’euros), l’Allemagne (93,6 milliards d’euros) et l’Espagne (68,4 milliards d’euros).

Quelle est la taille du marché mondial du e-commerce en 2021 ? Le e-commerce en hausse d’ici 2021 Les ventes sur Internet ont atteint 112,2 milliards d’euros, soit une croissance de 8,5% par rapport à 2019. Le e-commerce représente 1,84 milliard de transactions et en hausse de 5,8% par rapport à 2019.

Quelle est la part du e-commerce en France ?

L’activité e-commerce représente désormais 13,4% de l’activité retail. 27 000 nouveaux points de vente e-commerce verront le jour en 2021. Le volume d’entrée d’entreprises e-commerce, actuellement de 15%, devrait passer à 25% d’ici 2025. 48% des Français achètent désormais du commerce e-commerce depuis un mobile téléphoner.

Quelle est la taille du marché du e-commerce en valeur en cette année ?

130 milliards d’euros, c’est le capital du e-commerce en France en 2021, tous secteurs confondus. Au 3ème trimestre, ce chiffre a augmenté de 15% par rapport à 2020. Les services ont retrouvé leur place en ligne, avec une augmentation de 20% de la croissance de ce segment.

Comment va le e-commerce en 2020 ?

Selon la Fevad, le e-commerce français a atteint 103,4 milliards d’euros en 2019 (en 2020 il était de 112 milliards d’euros), soit un total de 1,7 milliard d’euros. transactions et une moyenne de paniers de 60 euros pour chaque consommateur.

Quel est le pays qui achète le plus sur Internet ?

Achats en ligne : Selon un récent sondage, la Chine est en tête de liste des pays du monde du e-commerce. Selon les statistiques officielles, il dépasse toutes les données avec une capitalisation boursière de 562 milliards de dollars.

Qui achète le plus ?

En effet, le Royaume-Uni semble être le marché où le commerce électronique génère les revenus les plus élevés au monde. Ainsi, l’année dernière, 84 % des Britanniques ont acheté au moins un produit en ligne, selon Statista Digital Market Outlook. C’est plus qu’aux États-Unis et au Japon (77 %). ba suisse?

Qui commande le plus sur Internet ?

Fiche d’information : Les hommes achètent plus de choses en ligne que les femmes. Tous les pays observés le confirment, ils sont en moyenne 62% sur 38% de femmes. En France, les chiffres ne sont pas statistiquement significatifs : 61 % des acheteurs sont des hommes et 39 % des femmes.

Quelle est la part de l’Europe dans le e-commerce mondial ?

Principaux acteurs du e-commerce européen En 2019, les destinations les plus intégrées au monde sont avant tout européennes, avec un chiffre d’affaires de 85%, devant l’Amérique du Nord avec 84%.

Quelle est la part du E-commerce dans le commerce en France en 2018 ?

Le commerce électronique français est en plein essor. C’est 13,4% en 2018. Ainsi, selon la Fevad, 92,6 milliards d’euros ont été dépensés en ligne l’an dernier.

Comment s’appelle le commerce en ligne via support mobile ?

Le M-Trading ou trading mobile est compatible avec tout type d’achat effectué sur le site e-commerce avec des appareils mobiles (téléphones portables et tablettes). Ainsi, M-Trading vous permet d’acheter ou de vendre un produit, un service ou même des données à l’aide d’un appareil mobile.

Quel e-commerce en 2021 ?

Le Groupe de la Mode-Ameublement et de l’Ameublement-Décoration poursuit sa croissance en 2021 avec respectivement 6% et 18%. Vendre FMCG et avec 6% vs. 2020. Le groupe des produits high-tech, qui sont les plus importants en 2020, sont en baisse de -6% et -3%.

Quelle est l’activité du e-commerce en 2022 ? Améliorer le business du e-commerce visuel Aujourd’hui, les effets visuels priment. Hors de l’environnement commercial du commerce électronique de 2022, nous pouvons donc imprimer un portefeuille de produits embelli avec des images générées par l’utilisateur, du contenu interactif, des vidéos entrantes et Reality.

Qu’est-ce qui se vend le plus sur Internet 2021 ?

Tout le monde en a un et en change régulièrement, il n’est donc pas surprenant que les téléphones portables figurent parmi les produits les plus vendus sur Internet. Vous pouvez également vendre des accessoires qui l’accompagnent tels que des munitions, des vélos et des voitures, etc.

Qu’est-ce qui se vend le plus en 2021 ?

En 2021, deux choses vont réussir : les grands plants et les légumes locaux. Des produits comme les semences et les pelles sont déjà devenus de gros vendeurs alors que les gens commencent à réfléchir à des moyens d’aider l’environnement. Selon Google Trends, la recherche de « potager » a augmenté cette année.

Quel petit commerce est le plus rentable ?

Impliquez-vous dans la vente d’objets artisanaux L’artisanat secondaire est un style très démodé et vous rencontrez à nouveau une idée commerciale lucrative, pour de nombreuses raisons. Bien sûr, choisir de miser sur la seconde main offre de nombreux avantages.

Quelle est l’industrie la plus rentable ?

Envie de recevoir nos news
N'hésitez pas à vous inscrire
Sur le même sujet
Comment gagner 200 euros par mois en ligne
rédaction web

Comment gagner 200 euros par mois en ligne ?

Gagner de l’argent peut être quelque peu compliqué, surtout lorsque l’urgence est au rendez-vous. Cependant, avec les avancées technologiques, les choses deviennent de plus en

Reformulez et réécrivez facilement du texte
rédaction web

Reformulez et réécrivez facilement du texte

Les rédacteurs Web ou autres rédacteurs sont conscients de la difficulté de récupérer un message et de le rédiger de manière claire et concise. Parfois,

Besoin de nouveaux contenus pour votre site ?

Faites appel à nos services