L’IA condamne-t-elle les éditeurs web au recyclage ?

L'IA condamne-t-elle les éditeurs web au recyclage ?

Share This Post

Comptables, banquiers, caissiers, manutentionnaires, secrétaires de direction, marketeurs, intelligence artificielle sont à l’origine du changement voire de la possible disparition de certains métiers. Les outils d’écriture basés sur l’IA sont en plein essor sur le marché. Doit-on en avoir peur ? Sont-ils fiables ? Sont-ils finalement une menace pour le métier de webmaster ?

Depuis le début des années 2000, le contenu est un élément crucial dans le référencement des sites Web vers les moteurs de recherche. Véritable pierre angulaire du SEO sans laquelle la visibilité ne serait pas possible, une rédaction web de qualité demande de la méthodologie, des compétences et beaucoup de pratique. L’intelligence artificielle, dont le concept a vu le jour en 1950 grâce au célèbre mathématicien et cryptologue britannique Alan Turing, peut et doit jouer un rôle dans l’écriture de contenus web ?

« Le contenu écrit par machine peut-il être d’aussi haute qualité que le contenu Web ? » Cette question passionne le monde du marketing digital. Les véritables frontières de l’IA sont peut-être ailleurs : spécificités culturelles non prises en compte par la machine, contenu chaud vs contenu froid, manque de données sur des sujets de niche, personnalisation des contenus, etc.

La qualité de rédaction en question

La qualité de rédaction en question

Depuis quelques années, de plus en plus de joueurs en ligne proposent des solutions d’écriture basées sur l’intelligence artificielle. A voir aussi : Freelance : Rédacteur Web et SEO | La solution de Léo | Grenier pour travaux. Ces technologies utilisent des modèles de langage de plus en plus sophistiqués, comme GPT-3, développé en 2020 par OpenAI, qui reposent sur le traitement du langage naturel (TAL) et sa compréhension (NLU).

Ces solutions permettent à leurs utilisateurs de produire tous types de contenus en un temps record et en grande quantité : articles de blog, publications sur les réseaux sociaux, descriptions de produits. Nous parlons d’écriture, pas de traduction ou de transcription de contenu en vidéo ou en audio.

La production de contenu est importante, mais la quantité ne doit pas être une fin en soi, nuire à la qualité, affecter l’image de marque de votre entreprise et fidéliser vos lecteurs. Pour m’en assurer, j’ai testé certains de ces outils pour voir si la qualité d’écriture est vraiment bonne avec celle de rédacteurs expérimentés avec une bonne plume.

Bien que ces outils, tels que Mark Copy, Syllabs ou Thundercontent, soient toujours parfaits, ils fournissent un contenu sans fautes de frappe et de manière compréhensible si vous avez sélectionné un sujet pour lequel la machine dispose de suffisamment de données à utiliser. Mais créer un contenu de qualité ne consiste pas seulement à assembler des blocs de blocs. L’écriture est souvent très stéréotypée, embrassant des idées largement diffusées sur le web et parfois sans relief ni profondeur. C’est à ce moment que l’intervention humaine prend tout son sens.

Le 26 février, Studyrama organise cinq salons en un à Marcq-en-Barœul
A voir aussi :
Lorsque nous pensons à notre avenir, nous envisageons très rarement une seule…

L’IA, oui mais pour quelle utilité

Produire un contenu de qualité demande une certaine méthodologie. L’éditeur doit structurer sa pensée et structurer son article de manière à ce qu’il soit le plus compréhensible possible pour le public. Sur le même sujet : Comment créer du contenu pertinent pour votre audience ?. Lorsque vous écrivez pour le Web, certaines règles d’or sont inévitables.

Des techniques connues et éprouvées par les journalistes et les marketeurs, comme la méthode 5W, la pyramide inversée, la méthode PASTOR, ou le modèle AIDA, permettent de prioriser l’information pour susciter la curiosité et l’engagement du lecteur.

C’est dans le cadre de ce travail préparatoire que les outils basés sur l’IA peuvent présenter un intérêt. Ils suggèrent de structurer des idées auxquelles vous n’avez peut-être pas pensé et de nourrir votre réflexion. Ces outils permettent également de rationaliser les ressources humaines en optimisant les temps de recherche et de préparation.

C’est une approche complètement différente de l’écriture et de l’édition. Il est illusoire, à mon avis, d’attendre des machines qu’elles proposent un contenu clé en main de la même qualité que l’éditeur, mais ce sera sans aucun doute un énorme atout dans le processus d’écriture à l’avenir.

De retour du Canada, ils établissent leur entreprise à Verniolle.
Voir l’article :
À l’automne 2019, Raphaëlle et Kévin Kaufmann ont quitté Montels dans leur…

Les limites de l’IA en matière de rédaction

Les limites de l’IA en matière de rédaction

S’il y a des limites à l’intelligence artificielle, il est peu probable qu’elles soient techniques, car l’avènement des ordinateurs quantiques ouvre de nouvelles perspectives dans l’apprentissage automatique. Lire aussi : Un lubrifiant inspiré de la glace améliore les symptômes de l’arthrose chez les rats. Ils sont plus culturels et émotionnels.

Selon le sujet, les spécificités culturelles de chaque pays peuvent avoir un impact sur le contenu et la forme du contenu écrit. Prenons par exemple un produit éducatif (livre, application, jeux, cours en ligne)… Pour le vendre à un autre public, il faut s’appuyer sur les caractéristiques culturelles du public, ici les parents. Pour créer du contenu, il faut bien le connaître afin de proposer des arguments convaincants. En Asie, la concurrence est très féroce en termes d’éducation et de niveau, tandis qu’en Europe, le bien-être et le développement des enfants sont importants pour les parents dans le processus d’apprentissage. Autant de différences culturelles qui conduisent à des contenus et des formes d’écriture complètement différents sur un même sujet.

L’intelligence artificielle doit encore embrasser ces différences culturelles afin de produire du contenu sans nécessairement s’appuyer sur les ressources locales. Cela signifie que la machine est suffisamment contrôlée. Cependant, il n’est pas exclu que demain l’intelligence artificielle soit capable de prendre en compte ces nuances.

Une autre limite importante que l’on peut constater est que l’intelligence artificielle n’est pas compatible avec tous les types de contenu. À l’heure actuelle, il est difficile d’imaginer qu’une machine à écrire soit invitée à écrire une chronique, un message d’humeur ou un article sur l’actualité récente (ou le contenu brûlant). Ces différents exercices évoquent l’intelligence d’une personne et ses relations avec son environnement, en lui inspirant humour, émotions, subjectivité, esprit critique et créativité.

L’intelligence artificielle serait-elle capable d’écrire des contenus humoristiques destinés à différents publics ? Ce n’est un secret pour personne que les Français n’ont aucun sens de l’humour, et vice versa.

Une troisième limite qui peut être observée et est susceptible de disparaître au fil des ans est le manque de données disponibles pour des sujets de niche. L’IA alimente les données existantes pour qu’elle puisse créer du contenu. Cependant, l’intelligence artificielle ne sera probablement pas d’une grande aide sur des questions encore très peu abordées.

Quels sont les comportements favoris pour vérifier votre e-réputation ?
A voir aussi :
Selon une étude menée par l’IFOP pour le compte de l’agence Reputation…

l’IA : une véritable menace pour les rédacteurs expérimentés ?

l’IA : une véritable menace pour les rédacteurs expérimentés ?

À l’avenir, l’intelligence artificielle automatisera davantage les processus de rédaction. Cependant, cela ne signifie pas que cela mettra en danger la profession d’éditeur à terme. Comme je l’évoquais précédemment, la qualité du contenu réside avant tout dans la personnalisation de l’écriture et la singularité de l’écriture et des arguments utilisés. L’éditeur y jouera pleinement son rôle. Cependant, il est fort probable que le métier évolue et que toute la phase de recherche et de préparation, avant l’écriture, soit facilitée par l’intelligence artificielle.

En matière de substitution, vous devrez probablement rechercher des sociétés éditoriales offshore basées au Maroc, à Madagascar ou au Bénin pour les contenus français et anglais indien. Ces dernières années, les entreprises ont succombé au chant des sirènes des éditeurs offshore pour obtenir du contenu à moindre coût, risquant de dégrader la qualité du rendu final.

L’avènement de l’intelligence artificielle est sans doute salvateur de ce point de vue, car l’intelligence artificielle sera bientôt à la hauteur de la qualité de l’écriture freelance offshore, si ce n’est déjà le cas.

Alors ne vous inquiétez pas, éditeurs expérimentés. Votre créativité, votre esprit d’analyse et votre capacité à tirer parti de l’IA resteront un atout clé pour les entreprises qui poursuivent une stratégie éditoriale unique et originale et qui sont soucieuses de leur image de marque.

Envie de recevoir nos news
N'hésitez pas à vous inscrire
Sur le même sujet
Comment gagner 200 euros par mois en ligne
rédaction web

Comment gagner 200 euros par mois en ligne ?

Gagner de l’argent peut être quelque peu compliqué, surtout lorsque l’urgence est au rendez-vous. Cependant, avec les avancées technologiques, les choses deviennent de plus en

Reformulez et réécrivez facilement du texte
rédaction web

Reformulez et réécrivez facilement du texte

Les rédacteurs Web ou autres rédacteurs sont conscients de la difficulté de récupérer un message et de le rédiger de manière claire et concise. Parfois,

Besoin de nouveaux contenus pour votre site ?

Faites appel à nos services